• Richard Flibotte, président

    Après un parcours de plusieurs années dans la structure de participation parentale, tant sur le plan local, régional que provincial, j’accède à la présidence de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, en novembre 2003. Jusqu’à tout récemment, j’occupais le poste de vice-président de la Fédération des commissions scolaires du Québec où j’ai eu la chance de représenter la Fédération au sein de nombreux conseils d’administration et auprès de partenaires du monde de l’éducation. Après toutes ces années d’engagement en éducation, deux éléments de motivation m’habitent toujours, soit le sentiment de contribuer à un vaste projet de société visant la réussite globale des jeunes et des adultes ainsi que ma croyance profonde en la participation citoyenne aux instances démocratiques. Mon rôle de président m’amène à côtoyer des gens de tous les horizons en vue de maintenir ou de développer des partenariats essentiels. L’importance des élus scolaires ainsi que l’apport de la commission scolaire au développement régional figurent au cœur de nos échanges.

  • Caroline Dupré, directrice générale

    Je suis à l’emploi de la CSSH depuis 26 ans. J’ai d’abord été enseignante à l’éducation générale des adultes puis au primaire. Ensuite, j’ai occupé la fonction de directrice d’établissement primaire, et ce, pendant neuf années. J’ai poursuivi mon cheminement professionnel à la direction des Services éducatifs, poste auquel s’est ajoutée, en 2010, la fonction de directrice générale adjointe. En décembre 2012, j’ai eu le privilège d’être nommée directrice générale de cette belle organisation. Le travail de directrice m’anime et me permet un grand dépassement professionnel. Je cherche continuellement à faire rayonner mon organisation de même que celles et ceux qui assurent la gouvernance. Je veille à la promotion de la qualité des services offerts au secteur public. Soucieuse de la réussite et de la persévérance des élèves qui nous sont confiés, je m’assure d’une analyse rigoureuse des résultats obtenus par les élèves et d’une reddition de comptes transparente. Je crois à l’importance de la formation continue ainsi qu’à la mise en œuvre de communautés de pratique et de communautés d’apprentissage professionnelles.

  • Conseil des commissaires

    De gauche à droite

    Rangée avant
    Sylvie Donais, Richard Flibotte, Caroline Dupré, France Martin, et Eric Devost

    Rangée du centre
    Annick Corbeil, Marie-Josée Continelli, Lucie Laperrière, Élyse Simard, et Sylvie Bilodeau

    Rangée arrière
    Pierre Noël, Steve Croteau, Jacques Favreau, Martin Nichols, Jean-François Messier, et Daniel Rondeau

    Absent de la photo
    Simon Labbé

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 1Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 2

Portrait

La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe couvre un grand territoire comprenant deux municipalités régionales de comté (MRC) : la MRC d’Acton et la MRC des Maskoutains. Ces deux MRC, particulièrement celle d’Acton, sont situées en milieu rural et ont une faible densité de population (27 habitants/km2 pour la MRC d’Acton 63 habitants/km2 pour la MRC des Maskoutains). À titre comparatif, la densité moyenne en Montérégie est de 125 habitants/km2. Ces deux MRC comprennent 25 villes et municipalités. L’indicateur du milieu socioéconomique (IMSE) des différents milieux de la CSSH est l’un des plus faibles en Montérégie : un nombre significatif d’écoles (15 au primaire et 2 au secondaire) ont des indices parmi les plus faibles (8, 9 ou 10). Cette réalité est particulièrement concentrée dans la MRC d’Acton. Dans cinq ans, nous prévoyons maintenir nos efforts pour l’amélioration continue de nos services, et ce, toujours dans le but ultime d’assurer la réussite éducative et la persévérance scolaire des élèves de notre territoire. Même si notre taux de décrochage scolaire est en baisse constante depuis quelques années, nous souhaitons que, dans cinq ans, il soit encore plus bas; un élève qui décroche, c’est un élève de trop !

Un des éléments qui distingue la CSSH des autres commissions scolaires est sa situation géographique. De fait, la CSSH est située dans la Technopole agroalimentaire du Québec, là où se trouve une concentration importante d’acteurs liés aux secteurs de l’agroalimentaire et des biotechnologies. Saint-Hyacinthe est la première ville canadienne à avoir accédé au très prestigieux Club international des technopoles. On retrouve dans la grande région de Saint-Hyacinthe plus de 1 400 fermes de culture et d’élevage.

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 1Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 2

Histoire

La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe est issue de la fusion, en 1998, de territoires provenant des commissions scolaires de Saint-Hyacinthe, des Chênes, de l’Argile-Bleue et des Cantons, dont les identités respectives – au sein de la CSSH – ont tendance à s’effacer avec le temps, sans être totalement disparues.

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 1Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 2

Achat de locaux existants : une décision responsable et fructueuse

L’achat des locaux à vocation sportive et éducative du Séminaire de Saint-Hyacinthe (ancienne institution d’enseignement privé au secondaire) au profit des écoles secondaires de Saint-Hyacinthe. En plus de préserver le patrimoine maskoutain, l’acquisition de ces...

Voir plus

Formation professionnelle : une offre de service adaptée à la réalité régionale

En 1994, nous procédions à l’inauguration de la première phase de construction d’un établissement dédié exclusivement à la formation professionnelle (FP), sous le nom d’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH). C’est en 1998 que la de...

Voir plus

Enseignement secondaire : une offre complémentaire, adaptée aux besoins

En 2008, la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe a procédé à une réorganisation majeure de ses écoles secondaires. Au terme d’un processus de consultation élargi, la CSSH a modifié entièrement son offre en ce qui a ...

Voir plus

Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 1Commission scolaire de Saint-Hyacinthe - image 2

Mise en œuvre d’un plan d’engagement vers la réussite

La CSSH effectue présentement des travaux rigoureux de réflexion qui mèneront à la mise en œuvre d’un plan d’engagement vers la réussite. Des défis et des enjeux seront définis et s’inscriront dans notre mission première qu’est celle d’offrir des services éducatifs de qualité afin de favoriser la réussite éducative et la persévérance scolaire de nos élèves, jeunes et adultes.

Croissance de la clientèle de la CSSH

Selon les indicateurs du ministère de l’Éducation, une croissance de la clientèle de la CSSH s’échelonnera sur plusieurs années. À cet effet, la CSSH aura un défi de taille à relever quant au placement de la clientèle, car un manque d’espace est imminent.

Gestion participative et collaborative

La CSSH prône la gestion participative et collaborative. Ainsi, pour chacun des défis et des enjeux qui s’offriront à elle, le travail en partenariat et la consultation des acteurs concernés seront privilégiés afin de cibler les moyens les plus porteurs pour atteindre les objectifs ciblés.