• Lyne Laporte Joly, présidente

    Native de Chibougamau, mère de trois enfants, j’ai eu à cœur leur scolarisation. Dès 1989, je fais mes débuts au comité d’école. Par la suite, le comité de parents, le conseil des commissaires à titre de commissaire-parent, puis commissaire élue en 1996. C’est à compter du 3 juillet 1998, que je deviens la première présidente de la Commission scolaire de la Baie-James. Au fil des ans, ce qui m’a donné le goût de poursuivre, ce sont les nombreux défis, entre autres, celui des fusions de commissions scolaires avec le maintien de l’équité. Je voulais tout d’abord m’assurer du respect de la démocratie, du personnel en place, des parents et surtout, des élèves et des services auxquels ils ont droit, et ce, sur l’ensemble du territoire dans le respect des mentalités de chaque milieu. Je voulais également travailler au développement de la formation professionnelle pour bien répondre aux besoins de la main-d’œuvre dans la région.

  • Michel Laplace, directeur général

    J’ai débuté ma carrière à la Commission scolaire de la Baie-James aux Services administratifs. Au fil du temps, j’ai eu l’occasion de cumuler des fonctions qui m’ont permis de développer mes connaissances et d’acquérir une polyvalence. J’ai grandi avec l’organisation et c’est ensemble que l’on a créé une culture et une identité qui lui est propre. J’aime cette organisation car les employés sont engagés et créatifs. Les élèves sont la source de ma motivation à exercer mes fonctions actuelles, même si je suis très loin d’une salle de classe au quotidien. Rencontrer les petits marchant le matin vers leur école, les yeux brillants, apercevoir les plus grands participer aux activités parascolaires portant les couleurs de leur école ou encore, croiser un élève développant ses compétences dans un atelier en formation professionnelle, voilà ce qui me stimule à travailler pour mettre en place des conditions favorables pour qu’ils réussissent leur parcours scolaire chez nous.

  • Conseil des commissaires

    Conseil des commissaires

    Lyne Laporte Joly, Suzan Amyot, Valérie Bolduc, Claudine Desgagnés, Andrée Fortin, Guylaine Fortin, Robert Gauthier, Émilie Guérin, Rémy Lalancette, Jacques Lessard, Anik Racicot, Annie Rodrigue, Mélissa Surprenant, France T. Bureau, Élyse Toupin et Jessica Veillette

Commission scolaire de la Baie-James - image 1Commission scolaire de la Baie-James - image 2Commission scolaire de la Baie-James - image 3

Portrait

Appartenant à la Région Nord-du-Québec (région 10), la Commission scolaire de la Baie-James (CSBJ) est située en Jamésie, aussi appelée « territoire de la Baie-James ». Elle s’étend du 49e au 55e parallèle, soit près de 305 000 km2 où habitent à la fois les Jamésiens et les Cris. La CSBJ regroupe les villes de Chapais, Chibougamau, Lebel-sur-Quévillon, Matagami et les localités de Valcanton, Villebois et Radisson. La CSBJ se distingue par l’étendue de son territoire (20 % du territoire québécois), la dispersion des élèves et la petite taille de la plupart des écoles. Dans cinq ans, avec ses nombreux défis et toutes ses particularités, la Commission scolaire de la Baie-James pourrait devenir une commission scolaire nordique.

Commission scolaire de la Baie-James - image 1Commission scolaire de la Baie-James - image 2Commission scolaire de la Baie-James - image 3

Histoire

La Commission scolaire de la Baie-James est issue de la fusion, au 1er juillet 1998, de la Commission scolaire de Chapais-Chibougamau, la Commission scolaire de Quévillon et la Commission scolaire du Nouveau-Québec, et représente la seule commission scolaire francophone de la région Nord-du-Québec. Les moments marquants de son histoire ont été la gestion de la décroissance, les défis financiers liés à la décroissance et les investissements dans tous les créneaux-écoles.

Commission scolaire de la Baie-James - image 1Commission scolaire de la Baie-James - image 2Commission scolaire de la Baie-James - image 3

Développement en formation professionnelle

Obtention de plusieurs autorisations permanentes : permet au Centre de formation professionnelle de former une main-d’œuvre régionale diversifiée afin de répondre aux besoins des entreprises de la région.

Voir plus

Formation professionnelle : une usine mobile en traitement du minerai

C’est un projet novateur constituant une première au Québec. Elle permet de former les élèves directement sur les sites miniers sans avoir l’obligation de maintenir et d’entretenir des infrastructures fixes et coûteuses.

Voir plus

Implantation de la visioconférence

Cet outil de travail permet le rapprochement des individus malgré la distance qui les sépare. Une façon d’accroître l’efficacité, de diminuer les frais de déplacement et de gagner du temps de travail tout en permettant aux gens de garder un contact visuel.

Voir plus

Commission scolaire de la Baie-James - image 1Commission scolaire de la Baie-James - image 2Commission scolaire de la Baie-James - image 3

Recrutement et rétention du personnel

Trouver des idées novatrices et inspirantes pour se démarquer afin d’attirer et de garder les gens en région.

Maintien d’un niveau de clientèle en formation professionnelle

Résidence étudiante en partenariat avec la Municipalité de Chibougamau et le Centre d’études collégiales à Chibougamau.

Mise aux normes du centre de formation professionnelle à Matagami

Demande présentée au ministère de l’Éducation dans le cadre du Plan québécois des infrastructures.