• Marjolaine Arsenault, présidente

    Je suis la 6e d’une famille de 14 enfants. Pour mes parents, l’éducation occupait une place très importante malgré nos origines modestes. Ils m’ont transmis dès mon jeune âge le goût d’apprendre. J’ai une formation en administration et étant très curieuse de nature, tout m’intéresse. Je me suis donc engagée dans une multitude de domaines et principalement en éducation pour être près de mes enfants. J’ai vite compris que les jeunes sont notre richesse et l’avenir de notre société. C’est par un système public d’éducation optimal que nous serons capables de former une boucle regroupant toutes les couches de la société, où du plus fort au plus faible, chacun alimentera l’autre. Ce que j’aime de la politique scolaire, c’est que nous sommes là prioritairement pour les élèves, ils sont au cœur de nos décisions. Chaque jour je me dis « Est-ce bien ce que je voudrais pour mon enfant ? » Ma plus grande satisfaction serait qu’aucun élève ne quitte la Commission scolaire de la Riveraine sans un diplôme.

  • Johane Croteau, directrice générale

    Je suis une enseignante de formation. J’ai d’abord travaillé à l’éducation des adultes et dans les écoles secondaires. Par la suite, j’ai fait mon entrée en gestion à titre de directrice dans les écoles secondaires et primaires. J’ai ensuite occupé le poste de secrétaire générale pendant six ans avant d’être nommée à la direction générale, il y a deux ans. Ce qui me passionne, c’est le travail d’équipe. J’aime être proche de tous ceux qui peuvent faire une différence positive dans la vie des enfants, des adolescents et des adultes en formation. Je crois que chaque réussite est une victoire et que chacun peut être vainqueur puisque chaque réussite est unique. Je suis là pour aider les autres à aider les autres… c’est une belle chaîne sans fin.

  • Conseil des commissaires

    Marjolaine Arsenault
    Jean Beauchemin
    Louise Boisclair
    Gilles Carpentier
    Jeannine Chartrand
    Jean Fournier
    Renée Gagnon
    Reine Jutras
    Pierre Lesage
    Josée Paquin
    Alain Perreault
    Henri Rondeau
    Line Trudel
Commission scolaire de la Riveraine - image 1Commission scolaire de la Riveraine - image 2Commission scolaire de la Riveraine - image 3

Portrait

Le territoire de la Commission scolaire de la Riveraine (CSR) couvre environ 2 135 km2 d’espace de vie sur les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska. Elle dessert une population d’environ 42 000 citoyens répartie dans 31 villages, villes et paroisses ainsi que deux réserves autochtones. Elle compte 25 écoles primaires, dont une école alternative, trois écoles secondaires, quatre centres d’éducation des adultes, trois centres de formation professionnelle et offre la formation à distance à la grandeur de la province de Québec. L’école d’agriculture de Nicolet permet à la Commission scolaire de la Riveraine de se distinguer par son offre de formation professionnelle. Le fait qu’elle soit située en milieu rural offre beaucoup d’opportunités de partenariat pour les stages en milieu de travail. Il est à prévoir que dans cinq ans, nous serons une commission scolaire en hausse de clientèle, compte tenu du portrait démographique et du développement résidentiel. Nous aurons alors eu la chance d’actualiser notre nouveau plan d’engagement envers la réussite et espérons avoir optimisé davantage nos pratiques. Nous sommes une petite commission scolaire très proches des élèves, des parents, des membres du personnel et des partenaires du milieu.

Commission scolaire de la Riveraine - image 1Commission scolaire de la Riveraine - image 2Commission scolaire de la Riveraine - image 3

Histoire

La Commission scolaire de la Riveraine est créée de la fusion de trois commissions scolaires locales (ordre primaire) soit la Commission scolaire du Lac-St-Pierre, la Commission scolaire Port-Royal et la Commission scolaire les Becquets avec la « régionale » Provencher (ordre secondaire) le 1er juillet 1992. À cette époque, les différents services sont relocalisés dans les locaux existants de l’ensemble des commissions scolaires d’origine et un évènement marquant surviendra un an plus tard, soit l’aménagement dans un nouvel immeuble en location du nouveau centre administratif situé dans le secteur Saint-Grégoire sur le territoire de la Ville de Bécancour. Le 17 décembre 1997, le décret 1674-97 vient modifier le nom de la commission scolaire existante qui devient Commission scolaire de la Riveraine. Dix ans plus tard, le nombre d’employés étant considérablement réduit, il est décidé de relocaliser le centre administratif à Nicolet, dans des locaux appartenant à la commission scolaire, ce qui permettra d’économiser des coûts de location importants. Aujourd’hui, en 2017, nous occupons toujours les bureaux de Nicolet.

Commission scolaire de la Riveraine - image 1Commission scolaire de la Riveraine - image 2Commission scolaire de la Riveraine - image 3

Plusieurs générations accèdent à une éducation publique de qualité grâce à l’ouverture d’écoles

L’école secondaire Jean-Nicolet, ouverte en 1967, célèbre cette année son 50e anniversaire. Elle était au départ la première « polyvalente » de la Commission scolaire Régionale Provencher ainsi que la premièr...

Voir plus

Des outils technologiques et pédagogiques accessibles pour le retour aux études des adultes

Au fil des ans, la commission scolaire s’est bâtie une solide réputation en s’acquittant très bien de sa mission éducative auprès de la clientèle adulte, que ce soit en formation générale, en formation professionnelle ou en formation à di...

Voir plus

Création d’une école alternative par des parents

L’école alternative de la Commission scolaire de la Riveraine a ouvert ses portes en août 2017. Elle accueille présentement deux groupes de maternelle, un groupe de première année et un groupe de deuxième année. À chaque année, un niveau sera ajouté jusqu’à l...

Voir plus

Commission scolaire de la Riveraine - image 1Commission scolaire de la Riveraine - image 2Commission scolaire de la Riveraine - image 3

Grandes différences entre les secteurs est, ouest et centre

Il y a de grandes différences entre les secteurs est, ouest et centre de notre commission scolaire concernant le développement résidentiel et économique.  L’impact est que certains milieux débordent au point de vue de la capacité d’accueil alors que d’autres sont en baisse marquée de clientèle. L’un de nos défis est en lien avec l’optimisation du réseau de transport scolaire afin d’être en mesure de mieux répartir notre clientèle en lui offrant la possibilité de choisir certaines écoles avec une bonne capacité d’accueil sans contrainte pour ce qui est du transport scolaire.

Optimisation du service de transport en réorganisant à l’interne les tâches du personnel pour permettre d’avoir un peu plus d’effectifs dans ce service. Travailler avec les communautés pour la revitalisation des secteurs en décroissance.

Recrutement de personnel

Le recrutement de personnel s’avère un défi pour les prochaines années puisque nous prévoyons un départ massif à la retraite en 2019. De plus, plusieurs nouvelles mesures en soutien à l’élève demandent l’embauche de nouveau personnel. Il nous faut dès maintenant porter une attention au transfert de l’expertise et nous associer avec des partenaires du secteur de l’emploi afin de recruter les meilleurs candidats.

Être présent et bien représenté lors des salons de l’emploi. Offrir un milieu de stage de qualité et ainsi susciter le goût de faire partie de notre équipe. Utiliser notre site Web et les réseaux sociaux pour nous mettre en valeur et publier nos offres d’emploi. Poursuivre notre programme de mentorat pour l’accompagnement et la rétention de notre nouveau personnel.

Plan d’engagement vers la réussite

L’actualisation de notre nouveau plan d’engagement vers la réussite est un défi de taille. Il importe d’en faire un outil qui a beaucoup de sens pour l’ensemble de notre personnel.  Il est primordial que chacun s’y reconnaisse. Il faut définir la réussite avec les réalités actuelles. Notre défi demeure d’amener nos élèves jeunes et adultes à avoir un sentiment de réussite scolaire, sociale et personnelle.

Associer l’ensemble de la communauté éducative au processus d’élaboration du plan d’engagement. Définir clairement ce qu’est la réussite pour notre milieu. Établir aussi quels sont les rôles de chacun. Diffuser, montrer que l’on y croit. Le leadership des gestionnaires devra être mis à contribution de façon accrue afin de soulever les équipes écoles, les équipes des centres et celles des services.