• Gaétan Gilbert, président

    Gestionnaire depuis plus de 40 ans, passionné d’aéronautique et d’éducation, je suis engagé depuis 25 ans à contribuer à la réussite éducative des élèves jeunes et adultes de l’Abitibi-Témiscamingue et du Québec. Avec ma grande conviction qu’en s’impliquant on peut faire une différence et ma volonté de m’engager dans mon rôle de père de famille et de citoyen, j’ai fait mon entrée dans le monde scolaire comme membre du conseil d’orientation en 1992 à l’école secondaire Le Transit. En 1994, j’ai été élu commissaire et président de la Commission scolaire de Val-d’Or, devenue la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois. Membre du bureau de direction et de la commission permanente des ressources humaines de la Fédération des commissions scolaires du Québec, je suis aussi membre du conseil d’administration d’Éducation internationale depuis 2017. Selon moi, l’éducation est un incontournable pour le développement et l’avenir de notre société. Cette cause est l’une des plus nobles dans laquelle on peut s’investir.

  • Johanne Fournier, directrice générale

    Au cours de ma carrière de 36 ans en éducation, j’ai œuvré au primaire d’abord, comme enseignante, comme directrice adjointe et directrice d’établissement. L’expérience, les connaissances et les compétences acquises à la gestion d’un établissement durant 11 ans m’ont stimulée pour entreprendre un autre défi, soit celui de la direction du Service des ressources éducatives. Femme de défi, animée par le désir d’aller plus loin, je suis devenue directrice générale de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois en 2011.

    Passionnée par la recherche et les innovations en éducation, je crois fondamentalement que nous pouvons amener plus d’élèves, jeunes et adultes, à se qualifier et à se diplômer. Je suis engagée et motivée à exercer une gestion pédagogique d’influence auprès de mon personnel afin de créer la cohésion, la cohérence et l’uniformité dans les pratiques pédagogiques et les pratiques de gestion. Ma vision est d’offrir à nos élèves des apprentissages de qualité et de s’assurer que nos actions ont de l’impact sur leur réussite.

  • Conseil des commissaires

    Gaétan Gilbert
    Sylvie Boucher
    Annie Chabot
    Martin Côté
    Guylaine Filion
    Nancy Girard
    Sylvie Hébert
    Steve Paquet
    Nathalie-Ann Pelchat
    Cindy Picard
    Guy St-Amant
    Janik St-Pierre
    Ruth Tremblay
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 1Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 2Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 3

Portrait

La Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB) offre des services éducatifs à une clientèle jeune et adulte sur le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) de la Vallée-de-l’Or et de l’ancienne ville de Cadillac devenue aujourd’hui un quartier de la ville de Rouyn-Noranda. Regroupant six municipalités, la MRC de la Vallée-de-l’Or demeure la plus vaste entité municipale de la région avec une superficie de 27 632 kilomètres carrés. Implantée dans une région ressource, la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois est le deuxième plus gros employeur de son territoire. Elle assure plus de 1 000 emplois. La majorité des écoles de son territoire a un indice de défavorisation se situant de 8 à 10.

La Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois est reconnue comme une organisation qui s’implique activement au développement de sa communauté notamment par des partenariats bien établis avec les villes et les municipalités pour le partage des installations et des équipements sportifs et culturels, ainsi qu’avec les acteurs économiques et communautaires de son territoire pour soutenir la persévérance scolaire. Elle est engagée à faire valoir auprès de la population le rôle essentiel de l’éducation avec l’étroite collaboration des élus municipaux et des députés.

Plusieurs projets particuliers en éducation sont offerts à nos élèves dont une école alternative au primaire, un programme d’éducation intermédiaire au secondaire, un programme Sport-études en golf et en baseball, des programmes d’insertion sociale, une salle de stimulation sensorielle (Snoezelen), un programme de hockey scolaire au secondaire et un programme Harmonie au primaire en collaboration avec le Conservatoire de musique de Val-d’Or.

D’ici cinq ans, la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois souhaite avoir amélioré son taux de qualification et de diplomation à 80 % et veut poursuivre ses actions de mobilisation pour diminuer le taux de décrochage scolaire et contribuer au développement économique, social et culturel de la région.

Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 1Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 2Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 3

Histoire

La Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB) est née de la création des commissions scolaires linguistiques. Elle est issue de la fusion des commissions scolaires de Val-d’Or, de Malartic et d’une portion de la Commission scolaire de Barraute-Senneterre. Depuis sa fondation en 1998, la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois a été marquée par :

  • la construction d’une usine-école en traitement du minerai en 2001, unique au Canada et par le récent agrandissement du Centre de formation professionnelle Val-d’Or (2017);
  • la construction de nouvelles écoles dans le secteur de Malartic en 2009  (école des Explorateurs, Centre Le Trait-d’Union, Centre culturel et récréatif Le Tremplin);
  • la tenue d’une élection scolaire (partielle) et municipale en simultané en 2009.
Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 1Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 2Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 3

La Serre des Tournesols

Il s’agit d’un programme offert à nos élèves du secondaire en déficience intellectuelle moyenne à sévère, qui vise à développer leurs apprentissages scolaires et à favoriser l’insertion sociale et professionnelle de ces jeunes. Par le biais d’intégration de matières, d’activ...

Voir plus

La campagne de préparation des examens présente dans la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois depuis 12 ans

La Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois travaille plusieurs semaines à sensibiliser les élèves, leurs parents et les employeurs à l’importance de la préparation aux examens en mai et juin, une période cruciale dans la ...

Voir plus

Internationalisation du Centre de formation professionnelle Val-d’Or

Depuis plusieurs années, la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB) et son centre de formation professionnelle déploient de nombreux efforts afin de se faire connaître à l’international, de permettre à ses enseignants...

Voir plus

Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 1Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 2Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois - image 3

Qualification, diplomation et baisse du taux de décrochage

Onze écoles primaires sur quinze, ainsi que les quatre écoles secondaires affichent un indice de défavorisation de huit, neuf et dix. L’augmentation de la qualification et de la diplomation à 80 % d’ici 2020 et la diminution du taux de décrochage (15 % pour les trois dernières années) sont nos principaux enjeux. Le phénomène du décrochage scolaire a des impacts socioéconomiques majeurs qui touchent à la fois les individus et le développement de l’ensemble de notre territoire.

Réussite des garçons

La Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois et ses établissements visent à augmenter la réussite des garçons. Les garçons décrochent plus que les filles (18,6 % contre 11,8 % en 2013-2014*) et la proportion de garçons qui ont une prolongation de parcours est plus importante. L’écart des taux de qualification et de diplomation entre les filles et les garçons est de 25 % sur un parcours de cinq ans et de 12 % sur un parcours de sept ans en juin 2015. Il est essentiel de réduire ces écarts.

*Dernières données disponibles - Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Augmenter les inscriptions en formation professionnelle chez les élèves de moins de 20 ans et la rétention des élèves

La valorisation des programmes de formation professionnelle auprès des jeunes de moins de 20 ans et la rétention des élèves dans un contexte de plein emploi demeurent des enjeux majeurs en formation professionnelle. Plusieurs stratégies sont déployées par le personnel pour agir sur la rétention telle que d’offrir un accompagnement personnalisé et soutenu tout au long de la formation des élèves. Le perfectionnement et la formation du personnel sont également des leviers majeurs pour la persévérance des élèves.

Maintien des plans formation et perfectionnement

Afin de travailler sur les bases essentielles de réussite du parcours scolaire, tous les établissements, tant du secteur jeune qu’en formation générale des adultes et en formation professionnelle, maintiendront leur plan de formation et de perfectionnement axé principalement sur les pratiques d’enseignement efficace et la lecture. Les modèles d’intervention agir tôt, notamment en littératie et numératie dès le préscolaire, seront aussi accentués à titre de stratégies prometteuse

Communauté d’apprentissage professionnelle

Le travail en communauté d’apprentissage professionnelle (CAP) démontre une transformation des pratiques d’enseignement par l’exercice d’une collégialité rapprochée entre le personnel enseignant, et ce, en mettant en commun les connaissances, les expertises et les compétences de chacun afin de mieux répondre aux problématiques et aux besoins des élèves. L’instauration de ce modèle de travail dans tous nos milieux depuis quelques années a fait ses preuves au niveau du développement des compétences professionnelles. C’est un incontournable, qui sera maintenu et accentué.

Gestion par résultats

La gestion par résultats est une pratique gagnante qui permet de connaître et d’identifier les défis et les améliorations souhaitées. L’utilisation des données permet aussi d’évaluer si les pratiques d’enseignement et de gestion sont efficaces et efficientes. Les gestionnaires d’établissements scolaires ont maintenant développé une culture en matière de gestion par résultats et nous poursuivront dans cette voie pour améliorer et augmenter la réussite de tous nos élèves.