• Denis Langlois, président

    Je me suis présenté au poste de commissaire de la Commission scolaire des Appalaches en 1984, incité par plusieurs amis qui gravitaient dans le réseau scolaire à différents postes. J’ai eu la piqûre dès les premiers mois et je ne manquais pas une occasion de me former. Mon intérêt pour la réussite des élèves se situe au premier plan, tout comme la structure requise pour appuyer l’enseignement me stimule. En 1987, j’ai été élu président et occupe toujours ce poste depuis. Ma motivation demeure toujours pour le même objectif, soit de tout mettre en place pour faire réussir le plus grand nombre d’élèves. Je suis convaincu que mon implication et le rôle joué par le politique font la différence car nos préoccupations sont celles de notre communauté et elles doivent avoir écho dans les décisions locales.

  • Jean Roberge, directeur général

    Au cours des quinze dernières années, j’ai eu l’occasion d’exercer différentes fonctions au sein de la Commission scolaire des Appalaches. Avant ma nomination à la Direction générale, à la fin du mois de janvier 2017, j’ai eu l’occasion d’être enseignant en adaptation scolaire, directeur adjoint d’une école, directeur de deux écoles primaires, conseiller en gestion du personnel, directeur d’une école secondaire et directeur du Service éducatif.

    La réussite de l’ensemble de nos élèves, la formation continue de notre personnel et le développement d’une approche collaboratrice sont des sujets qui me passionnent dans mon travail.

    En tant que directeur général de la Commission scolaire des Appalaches, je m’engage à mettre en place des conditions gagnantes pour favoriser la réussite éducative de notre clientèle, tout en encourageant le développement global de l’élève, de même que l’épanouissement de notre personnel et assurer le développement de liens solides avec nos différents partenaires.

  • Conseil des commissaires

     

    De gauche à droite

    Rangée avant Sylvie Bourbonnais, Denis Langlois, et Sonia Vachon

    Rangée arrière

    Ghislain Hamel, Gilbert Hallée, Fernand Gagné, Jean Roberge, Yvon Gosselin, Gilles Auclair, et Jean-François Hamel

    Absents de la photo

    Daniel Beaudoin, Daniel Bertrand, Jean Yves Turgeon, et Sylvain Groleau

Commission scolaire des Appalaches - image 1Commission scolaire des Appalaches - image 2Commission scolaire des Appalaches - image 3

Portrait

La Commission scolaire des Appalaches (CSA) offre des services d’enseignement général et de formation professionnelle à près de 5 000 élèves, jeunes et adultes, répartis dans plus de 23 municipalités. Le territoire touche principalement la MRC des Appalaches et déborde sur la MRC de L’Érable, du Haut-Saint-François, d’Arthabaska et du Granit.

D’ici cinq ans, grâce aux actions déjà mises en place, le taux de diplomation aura augmenté tout comme la réussite en français, tant en ce qui a trait à l’écriture que la lecture. De plus, le travail amorcé pour rendre nos écoles et nos établissements plus sécuritaires se poursuivra, et ce, afin que l’apprentissage demeure toujours notre priorité. Par ailleurs, la consolidation de certains de nos programmes devrait permettre d’augmenter le nombre d’élèves en formation professionnelle.

Enfin, malgré l’étendue du territoire, la proximité entre les divers intervenants constitue un élément important de notre distinction. L’information circule librement au sein de notre organisation et celle-ci sait s’adapter et réagir rapidement aux diverses situations.

Commission scolaire des Appalaches - image 1Commission scolaire des Appalaches - image 2Commission scolaire des Appalaches - image 3

Histoire

Notre commission scolaire a été créée le 1er juillet 1996 sous le nom de Commission scolaire de L’Amiante. Le 1er juillet 2005, elle change son nom pour Commission scolaire des Appalaches, alors qu’elle fête son 100e anniversaire.

La Commission scolaire des Appalaches est issue de plusieurs fusions de commissions scolaires au fil du temps. Sur le plan historique, il est important de préciser que la Commission scolaire de Thetford Mines (CSTM) de 1905 est la première à avoir conservé son entité jusqu’à ce jour puisqu’elle n’a cédé aucune école ou aucun territoire. Elle a plutôt continué d’en regrouper depuis le début de sa fondation. C’est d’ailleurs autour d’elle que sont venues se greffer toutes les autres petites commissions scolaires du territoire actuel de notre commission scolaire. Voilà pourquoi la date de fondation de notre commission scolaire se situe en 1905.

Il est important de mentionner que la Commission scolaire de Thetford Mines (1905) est née de la Commission scolaire de St-Alphonse (1887) puisqu’elle en faisait partie intégrante de son territoire. Cependant, celle de St-Alphonse a cessé d’exister au cours de l’histoire puisqu’en 1905, elle a cédé, à la Commission scolaire de Thetford Mines, toutes les écoles et terrains situés à l’intérieur des limites de la ville de Thetford Mines pour conserver seulement les écoles et terrains situés à l’extérieur des limites de la Ville. De là, la naissance de la CSTM. En 1929, la Commission scolaire de St-Alphonse cède une deuxième partie de son territoire et de ses écoles à la CSTM pour finalement lui céder le reste de ses écoles et de son territoire en 1962, moment où la Commission scolaire de St-Alphonse cesse d’exister.

En 1972, toutes les autres municipalités scolaires des territoires d’East Broughton, Robertsonville, Sacré-Cœur-de-Marie, St-Antoine-de-Pontbriand, Ste-Clotilde, St-Daniel, St-Jacques-de-Leeds, St-Jean-de-Brébeuf, St-Méthode et St-Pierre-de-Broughton, viennent s’annexer à la Commission scolaire de Thetford Mines. En 1996, s’ajouteront les dernières municipalités, soit celles des territoires de Black Lake, Disraeli et des municipalités environnantes, pour former la Commission scolaire de L’Amiante.

Commission scolaire des Appalaches - image 1Commission scolaire des Appalaches - image 2Commission scolaire des Appalaches - image 3

Le centenaire de la CSA

Le centenaire de la Commission scolaire des Appalaches a été souligné en 2005 et représente une grande fierté. Née de la Commission scolaire de St-Alphonse, la CSA a vécu plusieurs fusions au fil des ans, agrandissant chaque fois son territoire. Le dernier regroupement, réalisé en 1996, a permis d’ajouter l...

Voir plus

Des situations d’apprentissage clé en main

Depuis plus de 20 ans, la Commission scolaire des Appalaches croit que l’orientation fait partie intégrante de la motivation scolaire chez l’élève. Savoir pourquoi on fait ou apprend quelque chose et pouvoir constater que ces apprentissages sont liés à des tâches de travail a, selon nous,...

Voir plus

Le lien d’attachement : une priorité dans les valeurs et les croyances de la CSA

Lors de l’élaboration de la planification stratégique 2009-2014, la CSA a fait du lien d’attachement une priorité dans ses valeurs et ses croyances. Cette valeur, qui se veut une compréhension du développement global de l’enfant, a...

Voir plus

Commission scolaire des Appalaches - image 1Commission scolaire des Appalaches - image 2Commission scolaire des Appalaches - image 3

L’augmentation du taux de diplomation

L’augmentation du taux de diplomation représente un élément essentiel afin que la Commission scolaire des Appalaches (CSA) demeure attractive pour les élèves et leurs parents.

Mettre en place diverses actions en lien avec les recherches

Nous mettrons en place diverses actions en lien avec les recherches afin d’intervenir rapidement auprès de notre jeune clientèle, notamment en français et en mathématiques. L’utilisation de données probantes pour bien encadrer notre enseignement fera partie de notre processus. L’analyse des résultats de nos élèves et l’accompagnement de nos équipes-écoles nous permettront ainsi d’apporter les correctifs nécessaires afin d’assurer leur réussite. Nous favoriserons également les échanges entre les écoles afin d’assurer un passage harmonieux du primaire vers le secondaire.

L’augmentation de la clientèle

L’augmentation de la clientèle en formation professionnelle et la rétention des élèves inscrits dans ces programmes constituent également des objectifs prioritaires.

La bonification de services complémentaires

La bonification de services complémentaires efficaces contribuera à augmenter le taux de diplomation et, par conséquent, permettra une meilleure rétention des élèves inscrits. La consolidation de certains programmes et l’élargissement du recrutement à l’extérieur de la région, de la province et même du pays, viseront à assurer une augmentation de la clientèle.

Développer une approche collaborative

Développer une approche collaborative entre la commission scolaire et ses établissements afin de favoriser la réussite éducative.

Développement d’une approche axée sur la collaboration

Le développement d’une approche axée sur la collaboration au sein de la CSA constitue une autre priorité afin de faire vivre notre plan d’engagement. Nous souhaitons que les gens se sentent concernés par cette démarche. Pour ce faire, nous nous assurerons de bien accompagner nos directions d’établissement dans la préparation et la rédaction des projets éducatifs. Nous voulons également favoriser les échanges entre notre personnel et nos établissements afin de créer des pratiques gagnantes.