• Diane Nault, présidente

    C’est un honneur pour moi d’être au service de l’ensemble de la population, en tant que présidente du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais. Je désire travailler pour les élèves, pour leur bien-être, mais surtout pour tout ce qui concerne l’académique. Voilà mon implication dans la politique scolaire ! Nous nous devons d’offrir le maximum de services afin de répondre à chacun de ceux qui fréquentent nos écoles et nos centres. J’ai débuté, en 1994, en tant que membre du conseil d’établissement, par la suite du comité de parent et du comité consultatif des services aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. J’ai aussi été membre de l’organisme de participation de parent. En 2001, j’ai été nommée commissaire-parent et au même moment j’ai été nommée membre du comité exécutif de la commission scolaire. En juin 2003, j’ai été nommée commissaire au siège numéro 1 pour terminer un mandat. En novembre 2003, j’ai été élue par acclamation au siège numéro 1, à titre de commissaire. Je siégeais toujours au comité exécutif. Depuis 2007, je suis la présidente de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais et je siège sur divers comités.

  • Fernand Paré, directeur général

    Comme directeur général d’une commission scolaire de petite taille, mais d’un vaste territoire, les enjeux et les défis ne manquent pas. Nouvellement nommé avec un bagage de 32 années d’expérience en éducation, c’est un réel plaisir de me joindre à l’équipe de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSHBO) et de relever ce nouveau défi. Mes années passées à la direction d’établissements ainsi qu’à la direction de services m’ont permis de bien me préparer pour faire face aux défis du 21e siècle. Les enjeux liés à la persévérance, aux saines habitudes de vie et à la réussite de tous nos élèves demeurent l’essence même de ce qui me passionne. J’espère que les actions que je vais entreprendre comme directeur général permettront de nourrir l’engagement et la motivation des membres de notre personnel. Ceux-ci serviront de catalyseurs pour influencer les décisions administratives et pédagogiques prises dans l’intérêt de nos élèves tout en répondant aux exigences de notre mission éducative et tout cela dans le respect de nos principes d’équité, de proximité et d’efficience.

  • Conseil des commissaires

    Diane Nault
    Michelle Briand
    Bernard Caron
    Annette Dumouchel
    Paul Fournier
    Janique Lachapelle
    Marylène Lacroix
    Damien Lafrenière
    Joëlle Laroche
    Guylaine Marcil
    Jacques Masseau
    Denise Miron Marion
    Daniel Moreau
    Solange Oliveira
    Marie-Anne Poulin
    Chantal Tremblay
Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais - image 1

Portrait

Un milieu de vie en campagne, mais à côté de la grande ville. Le territoire de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSHBO) couvre une très grande superficie (27 300 kilomètres carrés) qui correspond à tout l’ouest et le nord de l’Outaouais québécois, soit les régions du Pontiac et de la Vallée-de-la-Gatineau. Ce territoire offre un cadre de vie près de la nature dans ce qu’elle a de plus envoûtant, avec de superbes paysages boisés, des lacs à profusion, un grand nombre de pistes de ski de fond et de ski alpin, des kilomètres de sentiers récréatifs en tout genre. Pourtant, l’agglomération de Gatineau/Ottawa, la quatrième en importance au Canada, n’est qu’à 129 kilomètres de Fort-Coulonge, à 104 kilomètres de Gracefield et à 145 kilomètres de Maniwaki.

Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais - image 1

Histoire

La CSHBO, c’est un organisme en plein développement. Née en 1998 de la fusion de la Commission scolaire du Pontiac et de la Commission scolaire de la Haute-Gatineau, la CSHBO est une entité encore jeune. Après avoir composé avec une période de compressions budgétaires, à l’instar de l’ensemble du monde de l’éducation, la CSHBO aborde maintenant une nouvelle étape de son évolution, marquée par une multitude de projets, notamment la mise en place d’un réseau moderne de télécommunications. La CSHBO est une infrastructure éducative bien adaptée aux besoins. Pour accomplir sa mission éducative, la CSHBO peut compter sur un réseau comprenant trois écoles secondaires (à Fort-Coulonge, Gracefield et Maniwaki), vingt écoles primaires, trois centres de formation générale des adultes et deux centres de formation professionnelle. Notre budget total s’élève à près de 45 millions de dollars, alors que le personnel se chiffre à 580 employés. Notre clientèle compte plus de 3 000 élèves (maternelle quatre ans, maternelle cinq ans, primaire, secondaire, formation générale des adultes et formation professionnelle).

Un cadre de travail stimulant.

Petite, la CSHBO dispose d’une structure souple que pourraient lui envier des organismes de plus grande taille. Les communications y sont faciles, les décisions prises rapidement et les relations de travail moins bureaucratisées qu’ailleurs.

Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais - image 1

Économie d’énergie

Un projet majeur d’économie d’énergie a été réalisé au cours de l’année 2011. Ce projet représente des investissements totaux de 8 millions de dollars (dont 4,3 millions pour la région de la Vallée-de-la-Gatineau). Mené par le service des ressources matérielles de la Commission scolaire des Hauts-Bois-d...

Voir plus

Mouvement Entrez en saine

Dans le contexte des derniers rapports sur l’état de santé de la population des MRC Vallée-de-la-Gatineau et MRC Pontiac et de la mission des organismes locaux comme le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, le Regroupement Vallée-de-la-Gatineau en Santé, Pontiac en forme. Compte te...

Voir plus

Littératie en famille

Le Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie définit le terme littératie comme suit :

« La capacité d’une personne, d’un milieu et d’une communauté à comprendre et à communiquer de l’information par le langage sur différe...

Voir plus

Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais - image 1

Augmenter les taux de réussite et de persévérance scolaires

Il faut soutenir les directions d’établissements dans leur rôle de leaders pédagogiques auprès des acteurs principaux dans l’équipe-école. De plus,la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais doit adopter des mesures très précises pour atteindre ses objectifs en dynamisant la vie scolaire par l’implication active des élèves, en renforçant l’engagement des parents dans la formation scolaire de leurs enfants et en offrant un service personnalisé aux élèves qui ont des besoins particuliers.

Transition préscolaire, primaire et secondaire; structurer nos mécanismes de pilotage; établir des plans de monitorage; monitorer, planifier et mettre en œuvre les actions probantes et innovantes; soutenir l’actualisation des pistes de solutions qui répondent aux réalités des établissements; soutenir les directions d’établissement dans leur démarche d’accompagnement et supervision de leur personnel; accompagner les directions afin de leur permettre d’investir plus de temps à la gestion des interventions prometteuses pour la réussite et la persévérance des élèves; soutenir la mise en place de communautés d’apprentissage professionnelles dans les écoles et centres; favoriser la persévérance scolaire et augmenter les taux de réussite et de diplomation des élèves, jeunes et adultes.

Favoriser le développement professionnel et la mise en œuvre de moyens pour améliorer les habitudes de vie de nos élèves et de notre personnel

Placer le développement professionnel de tous les corps d’emploi au cœur des rencontres individuelles et de groupe du personnel et faire la promotion et la mise en œuvre de stratégies et moyens pour améliorer les habitudes de vie de nos élèves et de notre personnel.

Trouver les façons de permettre au supérieur immédiat de rencontrer leur personnel; soutenir l’actualisation des besoins de développement d’expertise professionnelle; actualiser le programme d’insertion professionnelle; implication locale, régionale et provinciale pour créer des occasions d’implications pour nos élèves et notre personnel; faire la promotion du développement de saines habitudes de vie.

Accentuer la visibilité positive de nos établissements et services

La commission scolaire accentuera la visibilité positive de ses établissements et de ses services.

La commission scolaire intégrera à son plan de communication, une mission de visibilité et de mise en valeur des réussites et réalisations des élèves et des membres du personnel.