• Yves Gilbert, président

    Mon rôle d’élu scolaire consiste à m’assurer de la qualité de la formation offerte sur l’ensemble du territoire de la Commission scolaire des Hauts-Cantons. Comme président, je participe, avec les membres du conseil, à la définition des orientations et des priorités de la commission scolaire. J’ai un rôle d’agent de liaison avec l’ensemble des municipalités du territoire de la CSHC.

    Mon expérience de trente-cinq ans dans l’éducation à titre d’enseignant et de directeur et mon implication dans la communauté de Lac-Mégantic m’ont permis d’acquérir de solides connaissances pour relever ce défi. En février 2008, le journal La Tribune reconnaissait mon apport à l’éducation et à la santé en me décernant le Mérite estrien.

    Je crois fermement à la qualité de notre système public d’éducation. De plus, je crois à la mission que nous menons tous ensemble qui est celle de conduire les jeunes vers la réussite et à l’élaboration de l’école de demain.

    Joyeux anniversaire et longue vie à notre Fédération !

  • Martial Gaudreau, directeur général

    Après avoir passé plusieurs années à travailler auprès de jeunes dans divers rôles : employé de soutien, enseignant, conseiller pédagogique et cadre scolaire, j’occupe la fonction de directeur général d’une commission scolaire depuis les trois dernières années. Ce bagage d’expériences accumulées dans diverses fonctions a permis de bien situer l’importance du rôle de chaque employé à l’intérieur de notre organisation.

    Ce qui me passionne dans ce rôle est la capacité qui m’est offerte pour influencer et soutenir notre personnel et nos milieux afin qu’ils puissent mettre en place des moyens qui permettent le développement de chacun de nos élèves et des communautés dans lesquelles nous évoluons. Il est essentiel comme organisation de reconnaître que chaque élève peut se développer lorsque les intervenants qui gravitent autour de lui le soutiennent et utilisent leur expertise afin d’assurer sa réussite. Chaque sourire, chaque succès et chaque élève qui se dépasse constituent les motifs qui nourrissent ma motivation et mon engagemen

  • Conseil des commissaires

     

    De gauche à droite

    Rangée du bas

    André Couture, Lise Phaneuf, Colette Lamy, Yves Gilbert, Patricia Sévigny, Hélène Prévost, Stéphanie Roy, et Renée Montgrain

    Rangée du centre

    Carole Bourgault, Alain Bolduc, Marc-Sylvain Pouliot, Bianca Lacroix-Rousseau, et Linda Gaudreau

    Rangée du haut
    François Lessard, Simon Morin, Josée Sicard, et Kevin Roy

Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 1Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 2Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 3

Portrait

Le territoire de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) est d’une superficie de 5 534 kilomètres carrés, lequel couvre la MRC de Coaticook ainsi qu’une grande partie des MRC du Haut-Saint-François et du Granit. Ce territoire, qui longe la frontière américaine, regroupe les principaux centres urbains que sont Coaticook, East Angus et Lac-Mégantic. Le territoire de la CSHC comprend 41 municipalités.

La CSHC se distingue d’autres commissions scolaires, notamment en raison de sa gestion à échelle humaine. En effet, la CSHC compte environ 6 000 élèves, ce qui incite les divers intervenants sur les plans politique, administratif et pédagogique à collaborer étroitement pour assurer la réussite du plus grand nombre d’élèves.

Dans cinq ans, la CSHC se voit comme une organisation possédant un plan d’engagement vers la réussite, arrimé avec les cibles de la nouvelle politique de la réussite éducative du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Des efforts devront être consacrés à l’amélioration du taux de diplomation ainsi qu’à la réduction de la proportion d’élèves entrants au secondaire, âgés de 13 ans ou plus. Compte tenu de la défavorisation d’une bonne partie de la clientèle, la CSHC devra également poursuivre ses actions afin de réduire le nombre d’enfants qui débutent leur scolarité en présentant des facteurs de vulnérabilité pour leur développement. La collaboration avec les intervenants de la petite enfance, présents dans les milieux, sera un atout que la CSHC continuera de faire valoir et d’exploiter.

Le défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi sera également de taille au cours des prochaines années, compte tenu des enjeux de pénurie de main-d’œuvre sur l’ensemble de notre territoire. Deux des MRC affichent des taux de plein emploi, ce qui fragilise la poursuite des programmes en formation professionnelle par les élèves, puisque ceux-ci sont souvent requis pour occuper des emplois avant même de terminer leur formation et ainsi d’obtenir leur diplôme. La CSHC sera aussi interpellée pour adapter ses modes de formation afin qu’ils répondent plus étroitement aux besoins des entreprises. Ceci amènera la commission scolaire à sortir de ses cadres traditionnels d’enseignement et à développer de nouveaux modèles de formation.

Le développement de l’offre de service en formation professionnelle sera aussi au cœur des préoccupations de la CSHC, avec pour objectif de répondre aux besoins des entreprises présentes sur son territoire.

En ce sens, la Commission scolaire des Hauts-Cantons collaborera étroitement avec les organismes de développement économique, de même que les MRC.

Par ailleurs, la CSHC gardera l’esprit ouvert à la conclusion de nouveaux partenariats, permettant d’assurer la réussite des élèves et continuera d’entretenir ceux déjà existants, qui sont au cœur du développement de ses régions. La CSHC soutiendra les initiatives mises de l’avant par ses MRC pour attirer de nouveaux résidents, en déployant une offre de services éducatifs de qualité et en contribuant à la formation de la clientèle immigrante.

Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 1Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 2Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 3

Histoire

La Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) a été créée en 1998 par la fusion des commissions scolaires de Coaticook, de la Sapinière et de Lac-Mégantic. Elle couvre la MRC de Coaticook ainsi qu’une grande partie des MRC du Haut-Saint-François et du Granit, dont les principaux centres urbains sont : Coaticook, East Angus et Lac Mégantic. Le territoire de la CSHC est principalement rural. Sur ses 30 écoles primaires, 17 comptent moins de 100 élèves. Les créneaux de la formation professionnelle, en lien avec le développement économique des régions, sont : l’agriculture, la foresterie ainsi que la taille de pierre. La fusion de 1998 a été un moment marquant, puisqu’il a provoqué la réunion de cultures organisationnelles de trois régions différentes et la réorganisation des services administratifs, afin que ceux-ci puissent se déployer sur l’ensemble du territoire de la nouvelle commission scolaire. Un choix distinctif a été fait à l’époque de ne pas regrouper les services dans un seul lieu, mais bien plutôt de les répartir dans les trois centres urbains du territoire comme suit :

Coaticook :

  • Service des ressources financières et matérielles

East Angus :

  • Direction générale
  • Secrétariat général et communications
  • Services éducatifs et de l’adaptation scolaire
  • Services de l’informatique et du transport

Lac-Mégantic :

  • Service des ressources humaines
Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 1Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 2Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 3

Création de la Maison familiale rurale du Granit

En 1999, afin d’offrir un modèle de formation et un milieu de vie unique aux élèves ayant de l’intérêt pour les programmes en foresterie et en agriculture, différents partenaires de la région du Granit, dont la Commission scolaire des Hauts-Cantons et la Coopérative de solidarité e...

Voir plus

Création du centre de formation professionnelle de Coaticook - CRIFA

C’est en 1994 que le centre de formation professionnelle de Coaticook (CRIFA) a vu le jour, grâce à un partenariat réunissant la Commission scolaire de Coaticook, le Centre d’initiatives en agriculture de la région de Coaticook (CIARC), la Ville de Coaticook et de no...

Voir plus

Polyvalente Louis-Saint-Laurent – Projet Cité-école

C’est en 2009 que le projet Cité-école a vu le jour à la polyvalente Louis-Saint-Laurent d’East Angus. Les objectifs du projet sont notamment de soutenir la réussite scolaire, d’accroître le sentiment d’appartenance au milieu, de développer le leadership des...

Voir plus

Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 1Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 2Commission scolaire des Hauts-Cantons - image 3

Atteinte des cibles prévues à la politique de la réussite éducative du MEES

Dans cinq ans, la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) se voit comme une organisation possédant un plan d’engagement vers la réussite, arrimé avec les cibles de la nouvelle politique de la réussite éducative du MEES. Des efforts devront être consacrés à l’amélioration de notre taux de diplomation ainsi qu’à la réduction de la proportion d’élèves entrants au secondaire, âgés de 13 ans ou plus. Compte tenu de la défavorisation d’une bonne partie de notre clientèle, nous devrons également poursuivre nos actions afin de réduire le nombre d’enfants qui débutent leur scolarité en présentant des facteurs de vulnérabilité pour leur développement. La collaboration avec les intervenants de la petite enfance, présents dans nos milieux, sera un atout que la commission scolaire continuera de faire valoir et d’exploiter.

Dans une perspective de soutien aux établissements dans le cadre de l’élaboration de leurs projets éducatifs qui devront être arrimés au plan d’engagement vers la réussite que la CSHC adoptera, la commission scolaire sollicitera ses services éducatifs et de l’adaptation scolaire afin qu’ils accompagnent les équipes-écoles dans leur appropriation des pratiques pédagogiques probantes ainsi que dans le déploiement de communautés d’apprentissages professionnels.

Assurer la vitalité de nos petits milieux

La majorité des écoles de la CSHC compte moins de 100 élèves et il y a 9 écoles de moins de 60 élèves. La CSHC devra donc travailler étroitement avec les municipalités pour assurer le maintien des écoles de village. Une offre de services éducatifs de qualité dans une municipalité est un élément essentiel pour assurer son dynamisme et le recrutement de nouveaux résidents.

La Commission scolaire des Hauts-Cantons travaillera étroitement avec les municipalités concernées pour maintenir une offre de services éducatifs de qualité en région et sera à l’affût des partenariats et des projets de développement pouvant y contribuer.

Le défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi

Le défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi sera également de taille au cours des prochaines années, compte tenu des enjeux de pénurie de main-d’œuvre sur l’ensemble du territoire de la Commission scolaire des Hauts-Cantons. Deux MRC affichent des taux de plein emploi, ce qui fragilise la poursuite des programmes en formation professionnelle par les élèves, puisque ceux-ci sont souvent requis pour occuper des emplois avant même de terminer leur formation et d’obtenir leur diplôme. La CSHC sera aussi interpellée pour adapter ses modes de formation afin qu’ils répondent plus étroitement aux besoins des entreprises. Ceci amènera la commission scolaire à sortir de ses cadres traditionnels d’enseignement et à développer de nouveaux modèles de formation.

La Commission scolaire des Hauts-Cantons collaborera avec les entreprises de son territoire ainsi qu’avec les organismes de développement économique pour mettre sur pied des projets de formation novateurs, répondant finement aux besoins des entreprises, afin de former une main-d’œuvre qualifiée, contribuant au développement socioéconomique de ses régions.