• Gisèle Godreau, présidente

    Dans mes rêves les plus fous, je n’ai jamais imaginé être un jour présidente de ma commission scolaire et pourtant…

    Après quatre années comme commissaire élue, je suis devenue présidente de la Commission scolaire des Laurentides. J’entame ma onzième année. À la fin du présent terme, j’aurai cumulé 50 ans en éducation. Mes élèves d’hier sont devenus les parents d’aujourd’hui. Ils me saluent par mon prénom.

    J’ai enseigné pendant 35 ans au secondaire. Mes enfants ont fréquenté nos écoles publiques et y enseignent présentement. Sur invitation de mon ancien directeur d’école à la retraite, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure politique. J’ai voulu combler les lacunes que j’avais observées durant mes années d’enseignement.

    À mon arrivée, le taux de décrochage était l’un des plus hauts au Québec. Nous avons maintenant atteint des sommets en persévérance grâce aux efforts de toutes et de tous les intervenants(es). En parallèle, je préside le dossier de la Fondation pour la réussite des élèves de la CSL depuis 11 ans. Nous finançons des projets qui raccrochent les élèves à l’école.

    Voilà mon parcours, j’ai beaucoup reçu de la vie et je remercie tous ceux qui me font confiance, confiance que je porte avec honneur, authenticité et intégrité.

  • Bernard Dufourd, directeur général

    À titre de directeur général de la Commission scolaire des Laurentides, je me plais à poursuivre les réalisations et les gestes déjà posés par mes prédécesseurs pour améliorer la réussite des élèves. Dans ce poste, je suis passionné par le développement d’une gouvernance éducative axée sur les apprentissages et par l’optimisation des collaborations afin de garantir une cohésion organisationnelle. Auparavant directeur général à la Commission scolaire des Draveurs, je possède une imposante expérience professionnelle dans le milieu de l’éducation. Ayant amorcé ma carrière comme enseignant, j’ai vite été promu à titre de professionnel, puis de gestionnaire pour le compte des commissions scolaires de Laval et du Chemin-du-Roy.

  • Conseil des commissaires

    Gisèle Godreau
    Michael Averill
    Robert Bergeron
    Louise Bertrand
    Bernard Bouclin
    Martin Chrétien
    Luc Drapeau
    Robert-M. Dupont
    Johanne Hogue
    Sylvie Laganière
    Michelle Le Quellec
    Marie-Josée Leroux
    Michel-J. Lévesque
    Jacques Nault
Commission scolaire des Laurentides - image 1Commission scolaire des Laurentides - image 2Commission scolaire des Laurentides - image 3

Portrait

Le territoire de la Commission scolaire des Laurentides compte 3 200 kilomètres carrés et représente 4 385 kilomètres linéaires. Il couvre 32 municipalités regroupées principalement au sein des MRC des Pays-d’en-Haut et des Laurentides. La municipalité de Saint-Donat, où nous avons une école dispensant l’enseignement préscolaire, primaire et du 1er cycle du secondaire, est cependant située sur le territoire de la MRC de Matawinie.

Administrativement, nos services sont dispensés au sein de trois pôles : les secteurs sud, centre et nord. Le centre administratif est situé au secteur centre, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Au secteur sud, on retrouve les municipalités d’Estérel, Lac-des-Seize-Îles, Morin-Height, Piedmont, Sainte-Adèle, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Saint-Sauveur et Wentworth-Nord. Au secteur centre, sont situées les municipalités de Ivry-sur-le-Lac, Lantier, Montcalm, Saint-Adolphe-d’Howard, Sainte-Agathe-des-Monts, Saint-Donat, Sainte-Lucie-des-Laurentides, Val-des-Lacs, Val-David et Val-Morin. Le secteur nord comprend les municipalités d’Amherst, Arundel, Barkmere, Brébeuf, Huberdeau, La Conception, La Minerve, Labelle, Lac-des-Plages, Lac-Supérieur, Lac-Tremblant-Nord, Mont-Tremblant et Saint-Faustin-Lac-Carré.

La Commission scolaire des Laurentides se distingue par le peu d’élèves répartis sur un grand territoire. Ceci fait du transport scolaire un enjeu de taille.

Dans cinq ans, nous voyons la Commission scolaire des Laurentides comme une organisation qui soutient le développement de la communauté et qui innove dans ses moyens afin de répondre aux besoins des parents et des enfants qui nous sont confiés.

Commission scolaire des Laurentides - image 1Commission scolaire des Laurentides - image 2Commission scolaire des Laurentides - image 3

Histoire

Depuis 45 ans, la Commission scolaire des Laurentides (CSL) réalise sa mission en organisant des services éducatifs de qualité aux jeunes et aux adultes et en répondant aux besoins de sa région pour contribuer au développement de cette dernière.

Créée et mise en œuvre le 1er juillet 1972, la Commission scolaire des Laurentides était le résultat de l’intégration de toutes les commissions scolaires du territoire alors existantes et de la disparition de la Commission scolaire Régionale des Laurentides.

Les commissions scolaires locales qui furent alors fusionnées sont les suivantes : Brébeuf, Huberdeau, Labelle, Lac-Carré, Lac-Castor, Lac-des-Plages, Lac-des-Seize-Iles, La Conception, Lac Windigo (Vendée), La Minerve, Laurentienne, Mont-Rolland, Mont-Tremblant, Morin-Heights, Notre-Dame-de-Montfort, Sainte-Adèle, Sainte-Anne-des-Lacs, Saint-Donat, Saint-Faustin, Saint-Jovite, Saint-Rémi-d’Amherst, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Saint-Sauveur et Val-Morin.

Commission scolaire des Laurentides - image 1Commission scolaire des Laurentides - image 2Commission scolaire des Laurentides - image 3

Des infrastructures pour la formation professionnelle

La transformation d’une école en 1983 pour en faire l’École Hôtelière des Laurentides, qui a acquis aujourd’hui une renommée internationale, ainsi que la construction des centres de formation professionnelle Les Sommets (2001) et L’Horizon (2005), ce qui a permis de diversifie...

Voir plus

La création des programmes régionaux dans chacune des écoles secondaires de la Commission scolaire des Laurentides

Les programmes Ski-Études et Danse-Études à l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin à Sainte-Adèle, l’Option des Amériques à la Polyvalente des Monts à Sainte-Agathe-des-Monts, la concentration Musique à l’éc...

Voir plus

L’augmentation marquée de la persévérance scolaire

Effectivement, la CSL avait un taux de plus de 30 % de décrocheurs et atteint, pour l’année 2015, un impressionnant taux de 18,1 %. Cette diminutioon représente le résultat de multiples efforts de la part de tous les intervenants qui travaillent au quotidien pou...

Voir plus

Commission scolaire des Laurentides - image 1Commission scolaire des Laurentides - image 2Commission scolaire des Laurentides - image 3

Garder la motivation de l’ensemble des intervenants

Garder la motivation de l’ensemble des intervenants à développer des stratégies en lien avec la recherche pour faire en sorte que les indicateurs de performance s’améliorent sur toute la ligne, encadrer et soutenir la relève du personnel enseignant et faire face au virage technologique dans les classes avec tout ce que cela comporte, dont les modifications de paradigmes.

Poursuivre notre association avec des chercheurs

Poursuivre notre association avec des chercheurs reconnus pour rester à l’affût des pratiques probantes, s’assurer de former et d’outiller suffisamment la relève du personnel enseignant et se doter d’un plan de développement pour maximiser l’utilisation de la technologie à des fins pédagogiques en lien avec la réalité des milieux de travail et d’apprentissage.

Travailler ensemble

Amener à faire travailler ensemble des gens aux intérêts divergents et demeurer plus à l’école de la communauté, afin de travailler en étroite collaboration avec elle. Faire de la Commission scolaire des Laurentides un allié de choix.

Outiller adéquatement les acteurs du milieu

Outiller adéquatement chaque groupe d’intérêts en lien avec leur rôle et leurs fonctions tout en respectant la mission de la Commission scolaire des Laurentides. Développer des alliances cohérentes et bénéfiques, tant pour les élèves que la communauté.

Augmenter l’attractivité

Augmenter l’attractivité de la Commission scolaire des Laurentides en termes de formations qui répondent aux besoins du développement socioéconomique de la région.

Développer des partenariats

Développer des partenariats avec tous les acteurs du territoire qui sont à l’affût du portrait global des enjeux de développement socioéconomique sur notre territoire et continuer à innover en termes d’accessibilité et de flexibilité.