• Michel Forget, président

    La raison de mon implication : contribuer à la persévérance et à la réussite des élèves de notre milieu scolaire, et ce, depuis maintenant 28 ans. Ma passion : offrir ce qu’il y a de mieux à nos élèves et prendre les meilleures décisions pour bien les outiller afin qu’ils deviennent de futurs citoyens responsables.

    Mon parcours scolaire et professionnel J’ai étudié au secteur public. J’ai obtenu un diplôme d’études collégiales en génie civil et un baccalauréat en administration des affaires (un certificat en administration, un certificat en affaires immobilières et un certificat en analyse financière). J’ai reçu la première des deux bourses pour la qualité de mes résultats en affaires immobilières de l’Institut canadien des évaluateurs. Je suis évaluateur agréé depuis le mois d’août 1989, j’étais évaluateur immobilier depuis 1977.

    J’ai été élu au suffrage universel comme président de la Commission scolaire des Samares le 2 novembre 2014.

    Dans un contexte pavé de contraintes financières, j’ai toujours choisi, avec les membres du conseil des commissaires, de préserver le service direct à l’élève.

  • Nancy Lapointe, directrice générale

    Le développement professionnel de tous les acteurs qui gravitent autour des élèves afin de bien répondre aux besoins et aux capacités des élèves est la principale motivation à relever tous les défis que propose ce poste. De ce fait, afin de bien placer en priorité l’apprentissage, il faut s’assurer d’une gestion optimale des ressources financières, matérielles et humaines.

    J’ai obtenu mon diplôme de 5e secondaire à la Commission scolaire des Samares. J’ai aussi obtenu un diplôme en formation professionnelle. Au niveau universitaire, en plus du  baccalauréat en enseignement du secondaire, je possède un certificat d’enseignement au primaire. J’ai également complété une maîtrise en administration scolaire.

    En choisissant d’occuper ce poste, je m’engageais à faire de la commission scolaire une organisation apprenante où la réussite de l’élève est au cœur des actions de tous les acteurs qui peuvent contribuer à cette réussite.

    Une pratique réflexive qui s’appuie sur la recherche, voilà ce qui me passionne !

  • Conseil des commissaires

    Michel Forget
    Isabelle Auger
    Louise Bélanger
    Patrick Brûlé
    Jean-Guy Chartier
    Lisette Demers Chagnon
    Diane Dubeau Bélanger
    Louis-Philip Grenier
    Colette Jeansonne Delisle
    Jean Jetté
    Roch La Salle
    Roch Lavallée
    Éric Ouimet
    Isabelle Perreault
    Marie-Claude Tremblay
    France Trudel Lanoue
    Maurice Valiquette
    Lorraine Wolfe
    Benoît Yale
Commission scolaire des Samares - image 1Commission scolaire des Samares - image 2

Portrait

La Commission scolaire des Samares (CSS) comprend les territoires des municipalités régionales de comté de Joliette, de Montcalm et D’Autray ainsi que le territoire de la municipalité régionale de comté de Matawinie à l’exclusion du territoire de la municipalité de Saint-Donat (M). Elle compte quelque 50 municipalités et villes. La Commission scolaire des Samares possède l’un des grands territoires au Québec avec ses 110 kilomètres par 130 kilomètres. Tous ses autobus et toutes ses berlines font l’équivalent de plus d’un tour de la Terre chaque jour (43 000 kilomètres). La Commission scolaire des Samares se retrouve majoritairement en milieu rural.

Ce qui distingue la commission scolaire est bien certainement la grandeur de son territoire et son nombre élevé de municipalités. Il faut noter aussi, bien que cela ne soit pas un déterminant, mais bien un facteur à considérer dans nos actions, le nombre d’établissements se retrouvant en milieux dont l’indice de défavorisation est au-dessus de sept (80 % des établissements).

Les défis reliés à la clientèle de notre territoire se traduisent par un déploiement de la mesure Agir autrement ainsi que les nouvelles mesures probantes sur la réussite scolaire octroyées par le ministère.

Les domaines d’intervention de la commission scolaire sont guidés par des actions sur les plans des apprentissages sociaux, de l’engagement scolaire des élèves et des apprentissages scolaires en littératie et en numératie.

D’ici cinq ans, nous aurons déployé une organisation apprenante où les réflexions, les décisions et le développement viseront à déterminer ce que nos élèves doivent apprendre, à vérifier ce qu’ils ont appris ainsi qu’à cibler les moyens à mettre en place pour les élèves ayant des besoins particuliers. C’est ainsi que nous continuerons à veiller à la qualité des services éducatifs et à la réussite des élèves en vue de l’atteinte d’un plus haut niveau de diplomation et de qualification de la population afin de contribuer au développement social, culturel et économique de notre région.

Commission scolaire des Samares - image 1Commission scolaire des Samares - image 2

Histoire

La Commission scolaire des Samares est née de la fusion de quatre cultures, c’est-à-dire, les territoires des commissions scolaires Berthier-Nord-Joli, L’Industrie, Cascades-l’Achigan et le secteur de Lavaltrie.

Ce nouveau départ a nécessité un travail de coordination et d’harmonisation. Tout le personnel a été impliqué démontrant ainsi le dynamisme de l’organisation et un signe évident d’engagement. Tous avaient une préoccupation commune : la réussite éducative d’un plus grand nombre d’élèves.

Dans la poursuite de la mobilisation collective, il a fallu également trouver un nom qui pouvait rallier tous les territoires représentés par cette nouvelle commission scolaire. Le nom de la Commission scolaire des Samares est officiellement donné le 31 décembre 1997.

Commission scolaire des Samares - image 1Commission scolaire des Samares - image 2

Des approches efficaces pour augmenter la diplomation et la qualification

Une augmentation de la diplomation ou de la qualification de près de 10 points entre l’année 2011-2012 et l’année 2015-2016. Tous les efforts déployés en termes de pratiques pédagogiques en lecture, en interventions précoces, en persévérance scolaire ont per...

Voir plus

La qualité des services aux élèves : une priorité incontournable

Demeurer le gardien du service direct à l’élève malgré les nombreuses coupures au cours des dernières années. En effet, le conseil des commissaires a toujours placé le service à l’élève avant tout. C’est pourquoi les décisions prises par ce dernier ont fait...

Voir plus

Une école inclusive pour mieux répondre aux élèves à besoins particuliers

La nouvelle école régionale de l’Espace-Jeunesse, construite en 2015, est pensée exclusivement en fonction des besoins de la clientèle qu’elle accueille, soit des élèves handicapés. L’école de l’Espace-Jeunesse est une école à mand...

Voir plus

Commission scolaire des Samares - image 1Commission scolaire des Samares - image 2

Persévérance scolaire, qualification et diplomation

La commission scolaire a pour mission, tout en valorisant l’école publique, d’organiser des services de qualité, en offrant des parcours différenciés aux élèves jeunes et adultes en vue de socialiser, qualifier et diplômer le plus grand nombre, afin qu’ils deviennent des citoyens responsables et impliqués et ainsi leur permettre de contribuer au développement régional. Pour la Commission scolaire des Samares, la persévérance scolaire, la qualification et la diplomation demeurent les enjeux principaux.

La valorisation de l’éducation est un moyen qui doit  favoriser l’engagement de l’élève et aussi celui de ses parents. La collaboration de la communauté est primordiale afin de s’assurer d’une persévérance scolaire qui permet de voir l’école comme un privilège et d’y déployer tous les efforts pour réussir. Offrir une école où l’approche orientante se soucie de l’intérêt et du profil de chacun de ses élèves afin qu’il puisse faire un choix parmi tout ce qui s’offre à lui. Soutenir le déploiement des projets éducatifs des établissements sera une priorité dans le rôle qui nous incombe.

Développemer les compétences et le partage d’expertise

Développer une organisation apprenante répondant aux besoins et aux capacités des élèves. Les nombreuses recherches en éducation nous ont permis de mieux comprendre les enjeux liés à la formation des différents personnels. L’importance de bien définir les rôles et les mandats, ainsi que de planifier le perfectionnement des gens afin de mieux répondre aux besoins et capacités des élèves. Il est essentiel pour notre organisation que les acteurs aient à cœur la réussite des élèves en misant sur le développement de leurs compétences, l’accompagnement ainsi que le partage d’expertise.

Afin de répondre à ce défi, la Commission scolaire des Samares se concentrera à la mise en place de communautés d’apprentissage et de communautés de partage.  Les approches collaboratives sont privilégiées afin de permettre l’analyse réflexive des divers personnels. Les employés seront interpellés pour s’engager dans un processus de développement continu. Les écoles auront à déployer des approches collaboratives à l’égard des meilleures pratiques pédagogiques.

Des milieux sains, sécuritaires et stimulants

S’assurer que les écoles sont des milieux sains, sécuritaires et stimulants où la participation des parents et des partenaires est sollicitée. Tout le monde s’entend à dire que, pour maximiser le développement global des élèves, il est essentiel de leur assurer que les écoles dans lesquelles ils évoluent sont des milieux sains et sécuritaires. Celles-ci doivent également leur permettre de développer leurs compétences du XXIe siècle par différents projets qui répondent à leurs intérêts. De plus, la participation des parents et de la communauté est essentielle au développement global des élèves.

Nous souhaitons que 100 % des écoles aient mis en œuvre une planification globale et concertée d’actions en promotion et prévention favorisant la santé et le bien-être des élèves. La planification devra inclure les thèmes suivants : relations harmonieuses et prévention de la violence et de l’intimidation, habiletés sociales, estime de soi, saine alimentation, activité physique, non-usage du tabac et prévention des dépendances, éducation à la sexualité et hygiène. En ce qui concerne les parents et les partenaires, nous aurons à recenser et évaluer leur participation.