• Jean-Philippe Bachand, président

    Étant père de deux jeunes enfants, j’ai choisi de m’impliquer, il y a trois ans, au sein de la Commission scolaire des Sommets à titre de président. Comme l’éducation est primordiale pour moi et que l’avenir des jeunes me tient à cœur, cet engagement allait de soi. Je crois en effet qu’une société qui veut réussir, innover et évoluer doit accorder la priorité à l’éducation.

    Je suis infirmier diplômé et je pratique l’ostéopathie depuis plus de 20 ans. J’ai aussi eu le plaisir d’occuper les fonctions de maire de la ville d’Asbestos et, pour une deuxième fois, je viens d’être élu à titre de conseiller municipal. Je siège sur différents organismes qui se préoccupent des besoins de nos jeunes (Club Optimiste) et du développement économique de notre région (SADC). De plus, depuis le printemps dernier, je siège au bureau de direction de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

    Afin d’atteindre de nouveaux sommets, nous devons ensemble faire une différence positive pour notre jeunesse, notre avenir !

  • Edith Pelletier, directrice générale

    J’ai débuté ma carrière en éducation en 1986 à titre d’enseignante au primaire. Par la suite, j’ai successivement occupé les fonctions de directrice d’établissement, de directrice des services complémentaires et de l’adaptation scolaire, puis de directrice générale adjointe et directrice des services éducatifs. Forte de toutes ces expériences, j’occupe avec bonheur les fonctions de directrice générale depuis juin 2016.

    Je trouve passionnant de pouvoir travailler au développement des élèves de notre territoire et de veiller au bon fonctionnement de notre organisation. Je peux, à ma façon, influencer les décisions qui sont prises et m’assurer qu’elles ont des impacts positifs sur la réussite des élèves. Pour y arriver, je peux compter sur une équipe de gestionnaires dynamiques et passionnés et sur des membres du personnel professionnels et compétents.

    Je crois sincèrement que tous les élèves peuvent réussir. C’est à nous, les adultes qui gravitent autour d’eux, de trouver les moyens pour qu’ils y parviennent.

  • Conseil des commissaires

    De gauche à droite

    Rangée avant
    Serge Dion (DGA), Josée Roy (DASSEC), Édith Pelletier (directrice générale), Jean-Philippe Bachand, et Hélène Ménard

    Rangée du centre
    Daniel Blais (DRFM), Lisette Fréchette, Robert Bureau, Daniel Lavoie, Charlotte Paré, Caroline Lacroix, et Stéphane Lépine

    Rangée arrière
    Alain Thibault (DARM), Chantal Larouche (DRH), Lyne Beauchamp (SG-SC), Réjean Lacroix, Jérôme Guillot-Hurtubise, Steve Pelletier, Annic Gingras, Jocelyn Thibodeau (DSI-T), et Jean-Claude Gosselin

Commission scolaire des Sommets - image 1Commission scolaire des Sommets - image 2Commission scolaire des Sommets - image 3

Portrait

La Commission scolaire des Sommets (CSS) a un territoire relativement étendu de 3 501 kilomètres carrés réparti dans trois MRC : la MRC des Sources (786 km2), la MRC Memphrémagog (1 320 km2) et la MRC du Val-Saint-François (1 395 km2). Le territoire de la CSS regroupe 39 entités prenant la forme juridique d’une ville, d’un village, d’un comté, d’une paroisse ou d’une municipalité. On y retrouve notamment les villes de Magog, de Windsor, de Valcourt et d’Asbestos.

La CSS se distingue des autres commissions scolaires par l’innovation, le dynamisme et le dévouement de son personnel pour maintenir une qualité de services auprès de ses élèves. Elle se démarque aussi par le partenariat tissé serré qu’elle a développé avec la communauté, les partenaires du réseau de la santé et des services sociaux, le réseau scolaire, les entreprises et les organismes sociocommunautaires.

Dans cinq ans, la CSS sera rendue à la fin de son premier plan d’engagement vers la réussite. Le bilan qui sera fait alors démontrera certainement une augmentation du taux de réussite et du taux de diplomation de ses élèves.

Par les diverses interventions de nos leaders éducatifs, nos intervenants seront mieux outillés sur l’utilisation des résultats des élèves pour réguler l’apprentissage.

Nous aurons poursuivi le développement de partenariats avec les entreprises de notre région et nous serons en mesure, par le concours de nos centres de formation des adultes, nos centres de formation professionnelle et du service aux entreprises de répondre à leurs besoins de personnel qualifié et de formation continue de la main-d’œuvre.

Commission scolaire des Sommets - image 1Commission scolaire des Sommets - image 2Commission scolaire des Sommets - image 3

Histoire

La Commission scolaire des Sommets se trouve en Estrie. Elle est le résultat de la fusion des commissions scolaires Memphrémagog, Morilac et Asbesterie. Elle a été créée le 4 février 1998. Lors de sa création, le choix a été fait d’établir le centre administratif à Magog.

Le nom retenu pour notre commission scolaire symbolise les sommets de la réussite que doit atteindre chaque élève qui bénéficie des services offerts dans les écoles et les centres de notre territoire. De plus, ce nom évoque les montagnes qui délimitent une partie de notre territoire. À l’ouest, on retrouve le massif d’Orford et à l’autre extrémité, à l’est, le Mont Ham. Le logo de la CSS illustre bien cette réalité où nous retrouvons également un segment de la rivière Saint-François.

Commission scolaire des Sommets - image 1Commission scolaire des Sommets - image 2Commission scolaire des Sommets - image 3

Mise en place d’un réseau de fibres optiques reliant tous les établissements de notre territoire

Depuis l’année scolaire 2004, grâce au projet Villages branchés, la CSS a mis en place un réseau de fibres optiques qui couvre l’ensemble de son territoire.

Pour y arriver, la Commission scolaire des Sommets (C...

Voir plus

Construction du Centre d’excellence en formation industrielle (CEFI) et du Centre intégré de formation industrielle (CIFI)

Depuis la création de la CSS, deux centres de formation professionnelle ont vu le jour. Il s’agit du Centre d’excell...

Voir plus

Construction de Centre sportif régional Memphrémagog

Le 10 septembre 2012, nous avons procédé à l’inauguration du nouveau Centre sportif régional Memphrémagog. Le centre sportif comporte six gymnases, une salle de danse, une salle de musculation, deux piscines (dont une semi-olympique), deux terrains extérieurs, deux...

Voir plus

Commission scolaire des Sommets - image 1Commission scolaire des Sommets - image 2Commission scolaire des Sommets - image 3

L’atteinte de cibles ministérielles en matière de réussite et de diplomation

Bien que nous ayons fait beaucoup de progrès depuis le début de notre dernier plan stratégique dans l’atteinte des cibles qui nous ont été données par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, nous croyons important de poursuivre le travail que nous avons fait au cours des dernières années. Nous voudrions améliorer la réussite de nos élèves aux épreuves ministérielles, autant au primaire qu’au secondaire. Nous aimerions également améliorer notre taux de diplomation qui a perdu quelques points de pourcentage lors de la dernière année.

Pour atteindre les nouvelles cibles ministérielles, nous travaillerons avec nos directions d’établissement et avec les différents milieux. L’équipe de direction générale ainsi que les services éducatifs les accompagneront dans l’utilisation de pratiques pédagogiques probantes. Nous les aiderons à développer une culture de collecte et d’analyse de données et à mettre en place des équipes collaboratives centrées sur les besoins des élèves.

Poursuite de l’intervention précoce

À la Commission scolaire des Sommets, plusieurs de nos milieux sont identifiés comme étant des milieux défavorisés (11 écoles primaires sur 27 et deux écoles secondaires sur quatre). Une certaine partie de notre clientèle fait donc son entrée à l’école en présentant des facteurs de risque plus élevés. Nous devons intervenir afin d’offrir à chacun une chance égale de réussir.

De plus, pour l’ensemble des élèves qui nous sont confiés, nous devrons prendre soin d’intervenir le plus rapidement possible lors de l’apparition de problèmes qui pourraient nuire à leur réussite.

Afin de mieux préparer les enfants à leur entrée à la maternelle, nous devrons poursuivre le travail que nous faisons avec nos partenaires de la petite enfance, de la santé et des services sociaux de chaque MRC. Nous ciblerons avec eux les aspects à développer chez nos tout-petits, en fonction des résultats de l’enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle.

Nous poursuivrons le dépistage précoce de l’apparition de difficultés chez tous nos élèves. Nous interviendrons rapidement lors de l’apparition de manifestation de difficultés d’apprentissages, de difficultés comportementales ou tout autre type de difficultés pouvant avoir des impacts sur leur réussite. Tout au long de ce processus, nous nous assurerons que nos façons de faire sont optimales et efficientes.

Maintien de l’équilibre budgétaire

Le maintien de l’équilibre budgétaire représente un défi important à notre commission scolaire. Ce sont les compressions récurrentes du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur depuis 2010 qui occasionnent cette situation au regard du budget de fonctionnement.

Il est important de noter que les coûts liés aux activités administratives représentent 3,6 % à la Commission scolaire des Sommets.

Bon an, mal an, nous avons besoin d’utiliser nos surplus pour équilibrer notre budget. Depuis deux ans, l’utilisation de ce surplus n’est plus suffisante.

Nous travaillerons en étroite collaboration avec le comité de répartition des ressources, le Comité consultatif de gestion et le conseil des commissaires pour identifier des pistes de solution. Nous prendrons le temps de revoir le document Objectifs, principes et critères de répartition des ressources. Nous analyserons nos façons de faire et nous nous assurerons que notre fonctionnement est optimal.