Message du président de la FCSQ

C’est avec beaucoup de fierté que je souligne, avec tous les acteurs de l’école publique, le 70e anniversaire de la Fédération des commissions scolaires du Québec. Déjà au 19e siècle, dans chaque localité du Québec, petite ou grande, isolée ou près des grands centres, les commissions scolaires rendent disponible l’enseignement à tous les enfants. Elles ont jeté les bases de ce qui allait devenir le plus grand outil de développement économique et social de notre société : un système éducatif de bonne qualité, accessible à tous et gratuit sur tout le territoire, de la maternelle à la fin du secondaire.

C’est dans la continuité de cette trame historique que je situe le 70e anniversaire de la Fédération des commissions scolaires du Québec. D’entrée de jeu, je veux rendre hommage à nos fondateurs qui le 27 novembre 1947, dans la ville de Québec, ont jeté les bases de notre Fédération. Cette organisation, comme notre histoire le révèle, a été l’un des principaux bâtisseurs du système éducatif moderne du Québec dont nous sommes tous si fiers.

Il paraît incontournable de souligner à sa juste valeur ce moment charnière de l’histoire de l’éducation publique au Québec. Cet événement est non seulement l’occasion privilégiée de mettre en lumière le rôle primordial des commissions scolaires et de leurs élus dans le développement social, culturel et économique du Québec, mais aussi une opportunité pour identifier les défis que nous aurons à relever afin de nous assurer que, non seulement le droit des enfants à l’accès à une éducation de qualité gratuite continue d’être respecté, mais que l’éducation leur donne accès au meilleur avenir possible. Il me semble que ces quelques mots résument la motivation première de tous les élus scolaires comme de toutes celles et de tous ceux qui sont engagés dans le système scolaire du Québec.

Sur le modèle de L’état du monde, cet ouvrage dresse le portrait de chaque commission scolaire membre de la FCSQ. Pour chacune, vous avez accès en un coup d’œil à son historique, sa description et les enjeux auxquels elle fait face. Mon souhait est que L’état des commissions scolaires : portrait de la FCSQ et de ses membres devienne un outil de référence incontournable accessible à toute personne qui se questionne sur le réseau scolaire et le rôle des commissions scolaires, que ce soit le public, les médias ou des chercheurs, par exemple.

En parcourant cet ouvrage, vous constaterez que l’histoire de la FCSQ est profondément ancrée dans l’histoire du Québec, ce qui n’est pas surprenant puisque l’éducation est le fondement du développement d’une société. Encore aujourd’hui, avec le développement du numérique par exemple, nous sommes à l’affût et à l’avant-garde des changements à venir, car notre mission est de tout mettre en œuvre pour assurer la réussite des élèves afin qu’ils deviennent les citoyens de demain, outillés pour faire face aux défis qui seront les leurs.

Je tiens à saluer toutes celles et ceux qui ont façonné l’histoire de la Fédération. C’est ensemble que nous entamons la suite de notre histoire.

ALAIN FORTIER

Président