Améliorer la réussite des élèves et particulièrement celle des garçons

Augmenter le taux de diplomation et de qualification des élèves de moins de 20 ans, notamment celui des garçons, était un objectif de notre dernier plan stratégique. Beaucoup d’efforts ont été mis pour améliorer les résultats, mais ils sont encore loin de ceux du réseau public québécois. Cependant, les derniers résultats sont très encourageants.

Implantation de la gestion axée sur les résultats pour la réussite

Fondée en grande partie sur la notion de régulation, elle consiste à diriger l’attention des membres de l’organisation sur les résultats recherchés et obtenus, pour ensuite déterminer les pratiques qu’il faudrait corriger en vue d’améliorer ces résultats.

Elle suppose que les gestionnaires interviennent auprès des membres de la communauté éducative pour obtenir une amélioration de leurs pratiques en fonction des résultats des élèves.

La formation du personnel aux pratiques collaboratrices

L’idée de cultures d’apprentissage coopératif et de leur incidence directe sur les résultats scolaires et le rendement des élèves s’est avérée tellement cohérente et concluante que l’approche d’apprentissage coopératif, sous toutes ses formes, est maintenant inhérente à l’efficacité des pratiques d’enseignement. On parle ici d’un accompagnement du personnel et de gestion du changement.