Assurer l’équilibre budgétaire malgré les mesures dédiées

La CSRS, organisation fortement décentralisée, a choisi de maintenir les services directs à l’élève durant la période de compressions des quatre dernières années. Ce choix a entraîné la disparition des marges de manœuvre de la commission scolaire dans tout ce qui n’est pas service aux élèves. Avec l’avènement des mesures ciblées, on a l’obligation de financer des mesures et des programmes que l’on avait priorisés. Cette situation place la CSRS dans une situation délicate qui prendra quelques années à rééquilibrer.