Par un suivi rigoureux de la croissance de la population et du développement urbain associé à des projections sur plusieurs années, on peut planifier à long terme les besoins en espace et organiser le territoire et les bâtiments de façon à ne pas nuire à l’apprentissage des élèves.

Pour ce qui est de la clientèle immigrante, la planification est plus complexe, car on ne sait pas d’année en année combien de personnes s’installeront à Sherbrooke et quels seront leurs besoins.