• Mario Crevier, président

    Ma carrière dans le monde scolaire a débuté au cours de l’année 1985, alors que je me suis d’abord impliqué dans les comités d’école et d’orientation, en passant par le comité de parents pour finalement devenir commissaire parent. En 1994, j’ai eu le privilège d’être élu à titre de commissaire de quartier où j’ai pu prendre part aux délibérations, prendre des décisions et faire une belle différence dans la vie des étudiants. Je suis au service de la population, des parents et des élèves. J’ai toujours en tête que l’élève doit être au cœur de nos décisions. J’ai occupé le poste de vice-président du comité exécutif, puis la présidence de ce comité durant quelques années.

    En 2014, j’ai été élu par mes collègues à la vice-présidence de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais. C’était une nouvelle tâche pour moi qui impliquait de nouvelles responsabilités que j’ai relevées avec succès. En mai dernier, à la suite à la démission de la présidente en place, le Conseil des commissaires m’a nommé président de la commission scolaire. C’est avec beaucoup d’humilité que j’ai accepté de relever ce nouveau défi. Je continuerai à faire mon possible afin de bien représenter les intérêts des élèves et faire honneur à la commission scolaire.

  • Jean-Claude Bouchard, directeur général

    Ce qui me passionne est le travail de terrain puisque j’ai le profond sentiment de faire la différence pour les élèves au quotidien. Plusieurs dossiers et actions m’animent, entre autres :

    • amener les équipes des écoles, des centres et des services à décider des orientations, des gestes centrés sur les services aux élèves, en vue de leur réussite;

    • amener les gens à travailler en équipe pour la mission éducative et l’intérêt supérieur;

    • développer des offres de services aux élèves;

    • recruter la clientèle à la formation générale des adultes et à la formation professionnelle;

    • accueillir de la clientèle immigrante; 

    • les ajouts d’espace et la gestion de la croissance de la clientèle avec son défi financier qui l’accompagne.

    J’œuvre dans le domaine de l’éducation depuis 32 ans, dont près de neuf ans à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO). J’ai d’abord été enseignant à l’éducation des adultes et à la formation professionnelle (FP), conseiller pédagogique en FP, coordonnateur à l’éducation des adultes, à la formation professionnelle et aux services aux entreprises, pour ensuite devenir le directeur de centre de formation professionnelle et de centre de service aux entreprises. J’ai par la suite été directeur de plusieurs services avant de devenir directeur général adjoint, pour finalement devenir directeur général de la CPSO.

  • Conseil des commissaires

    Mario Crevier
    Pierre Leduc
    Gilbert Couture
    Frédéric Barbeau
    Réjean Desjardins
    Alain Gauthier
    Antoine Gomis
    Chantale Lamoureux
    Christiane Hallée
    Serge Lafortune
    Francine Lorange
    Marthe Nault
    Anne Dompierre
    Stéphanie Imbeault
    Nathalie Villeneuve
Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 1Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 2

Portrait

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) dessert sa clientèle sur un vaste territoire. Les municipalités de Chelsea, La Pêche et Pontiac, la Ville de Gatineau (secteurs de Hull et Aylmer) font partie du territoire de la CSPO. Depuis la fusion municipale de 2001, la CSPO couvre maintenant une partie de la nouvelle ville de Gatineau.

Dans cinq ans, nous entrevoyons la CSPO comme une commission scolaire reconnue pour son expertise à travailler auprès d’une clientèle multiethnique et son inclusivité, notamment auprès de sa clientèle avec des besoins particuliers et sa clientèle immigrante. Nous espérons être une commission scolaire également reconnue pour son haut taux de diplomation et de qualification, un taux avoisinant les 85 %.  Finalement, nous espérons être reconnus pour l’engagement de notre personnel  qui continuera de faire usage des meilleures pratiques pédagogiques issues de la recherche. D’ici cinq ans, la CSPO aura une clientèle dépassant les 20 000 élèves.

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais se distingue par la croissance fulgurante de sa clientèle et de son organisation et la diversité culturelle de sa clientèle étant la deuxième terre d’accueil provinciale pour les nouveaux arrivants. Au primaire, nous comptons cinq classes d’accueil regroupant 243 élèves au secondaire, 15 classes d’accueil regroupant 81 élèves. À la formation générale des adultes, 10 classes de francisation accueillant 161 élèves sont actives actuellement.

Le Service régional de la formation professionnelle de l’Outaouais est également un élément de distinction pour la CSPO. Créé en 2003, il s’agit d’un service regroupant les quatre commissions scolaires francophones de la région. Une quarantaine de programmes d’études (DEP) sont disponibles dans six centres à travers l’Outaouais. Le service permet la promotion, la valorisation et le positionnement de la formation professionnelle, de même que de développer des projets régionaux.

Une particularité importante de la CSPO est celle des différentes ententes que la commission scolaire a avec certains ministères. Pensons, entre autres, aux 75 élèves adultes scolarisés en milieu carcéral. Le Centre d’éducation aux adultes des Portages-de-l’Outaouais (CEAPO) est également mandaté pour la scolarisation d’élèves entre 16 et 24 ans, provenant des centres jeunesse ou encore, de l’Hôpital Pierre-Janet. De plus, un partenariat avec le Service d’intégration au travail de l’Outaouais est bien implanté et cinq enseignants du CEAPO y sont dédiés.

Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 1Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 2

Histoire

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) est une commission scolaire francophone issue de la mise en place, par le gouvernement du Québec, des commissions scolaires linguistiques. Elle résulte de la fusion du 1er juillet 1998 de deux commissions scolaires, soit la Commission scolaire d’Aylmer et la Commission scolaire Outaouais-Hull.

Dans les étapes de mise en place de la CSPO, un conseil provisoire a été créé en 1997. Elle a temporairement porté le nom de la Commission scolaire 07-02. Un appel à tous a été lancé afin de trouver un nom porteur de sens. Il devait être représentatif de la région, favoriser un esprit d’appartenance et être un élément rassembleur. De là est né le nom de Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais.

Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 1Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 2

Fusion de la CSOH et de la CSA

Elle résulte de la fusion du 1er juillet 1998 de deux commissions scolaires, soit la Commission scolaire d’Aylmer (CSA) et la Commission scolaire Outaouais-Hull (CSOH).

Voir plus

Positionnement pédagogique et fierté de la qualité de l’enseignement offert

La CSPO est fière de dire qu’au plan national, elle est perçue comme une commission scolaire ayant des pratiques pédagogiques novatrices. Depuis déjà quelques années, la CSPO préconise des orientations pédagogiques qui font maintenant partie des objectif...

Voir plus

Amélioration des taux de diplomation et de qualification

À la CSPO, le taux de diplomation est en constante évolution. Nos élèves sont diplômés plus que la moyenne provinciale du secteur public et celle de la région.

Voir plus

Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 1Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais - image 2

Maintenir l’évolution de notre taux de diplomation et de qualification

Compte tenu de la forte concurrence avec les écoles privées, de l’augmentation de la clientèle EHDAA ou ayant un plan d’intervention, de l’augmentation de la clientèle immigrante n’ayant pas comme langue maternelle le français, de l’augmentation du nombre d’élèves réfugiés, nous avons le défi de maintenir l’évolution de nos taux de diplomation et de qualification. La formation continue de notre personnel au regard des meilleures pratiques va sans doute servir cet enjeu.

Faire face à la croissance de la clientèle (espaces, recrutement, diversité de la clientèle)

La croissance de la clientèle et le manque d’espace sont également des défis de taille à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais avec tous les impacts collatéraux que cela engendre; recrutement du personnel, négociations pour l’acquisition de terrains, solutions temporaires pour localiser nos élèves, etc.

Compétences du XXIe siècle

Un autre défi est celui de s’adapter aux compétences du XXIe siècle en les intégrant de manière efficace à notre enseignement.

Recrutement du personnel dans d’autres régions.

L’accompagnement du personnel en se basant sur les pratiques efficaces et sur les données probantes issues de la recherche scientifique.

Négociations pour ententes de terrain avec la Ville et les promoteurs (plus de 7 000 nouveaux élèves).