• Liz S. Gagné, présidente

    J’évolue dans le milieu de l’éducation depuis plus de 25 ans. En effet, j’ai été élue présidente pour la première fois en 1990. Mon engagement en éducation s’est peu à peu enraciné puisque j’ai tout d’abord été membre du comité d’école de mes enfants (conseil d’établissement) et par la suite, commissaire-parent. Je me suis toujours donné comme objectif d’offrir à tous les jeunes, sans exception, une éducation de qualité nécessaire à leur épanouissement et à leur bien-être. Avec mes collègues commissaires, j’ai toujours mis en priorité le développement et la recherche d’outils pédagogiques novateurs de même qu’une répartition équitable des services dans chacun des secteurs du territoire de la commission scolaire. Pour moi, la responsabilité de tous les intervenants en éducation est de former adéquatement les citoyens de demain.

  • Johanne Allard, directrice générale par intérim

    J’évolue dans le milieu de l’éducation depuis une trentaine d’années. Avant d’occuper la fonction de directrice générale par intérim, j’ai agi à titre d’enseignante, de directrice d’écoles primaire et secondaire et de directrice des Services éducatifs jeunes. J’ai à cœur la persévérance et la réussite éducative des élèves, jeunes et adultes. Je suis soucieuse de leur offrir les meilleurs services possible pour le développement de leur plein potentiel. D’ailleurs, la mobilisation des équipes de notre organisation pour harmoniser les projets éducatifs en lien avec notre Plan d’engagement vers la réussite (PEVR) est également au centre de mes préoccupations. Pour ce faire, mon style de gestion humaine et mon expérience au niveau de la pédagogie se complèteront afin d’atteindre les résultats souhaités. Enfin, je mise sur un processus d’amélioration continue offert au personnel pour atteindre un haut niveau de qualité, les élèves étant les premiers à en bénéficier.

  • Conseil des commissaires

    De gauche à droite

    Rangée avant
    Sonia Desgagné, Ruth Gagnon, Liz S. Gagné, Diane Gauthier, et Diane Durand

    Rangée du centre
    Caroline Tremblay, Jean-Claude Martel, Hélène De Champlain, France Gagné, et Marc Larocque

    Rangée arrière
    Robert Tremblay, Anik Larouche, Bruno Gagnon, Michel Girard, et Gaétan Gagnon

    Absents de la photo
    Sylvie Belzile et Jimmy Tremblay

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 1Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 2Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 3

Portrait

Couvrant neuf des quatorze municipalités de la MRC Le-Fjord-du-Saguenay, le territoire de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay s’étend de Saint-David-de-Falardeau à Sainte-Rose-du-Nord, du côté nord de la rivière Saguenay, et de Ville de Saguenay (les arrondissements Chicoutimi et La Baie) jusqu’à Sagard, du côté sud. Il s’étend sur une superficie d’environ 212 kilomètres linéaires.

D’ici cinq ans, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a bien l’intention de poursuivre la mise en œuvre de différents projets novateurs, assurant ainsi sa réputation de chef de file en matière d’éducation au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle jouit d’une expertise reconnue dans le domaine de l’administration scolaire et met en place des initiatives porteuses pour la persévérance et la réussite de tous ses élèves, jeunes et adultes. L’étendue de son territoire, formé de secteurs urbains et ruraux, en fait sa grande richesse.

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 1Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 2Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 3

Histoire

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay est issue de la fusion des Commissions scolaires Baie-des-Ha! Ha!, de Chicoutimi, et Valin, regroupées par décret gouvernemental le 1er juillet 1998.

La fondation de ces trois commissions scolaires, entre 1845 et 1961, est née du regroupement de plusieurs municipalités scolaires de paroisses et de villages ainsi que de commissions scolaires situées des deux côtés de la rivière Saguenay et sur le territoire de Chicoutimi.

En 1978, les Commissions scolaires Baie-des-Ha! Ha!, de Chicoutimi, et Valin, sont devenues des commissions scolaires intégrées dispensant l’enseignement primaire et secondaire, à la suite de la dissolution de la Commission scolaire régionale du Saguenay, laquelle avait été fondée en 1964.

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 1Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 2Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 3

Une fusion fructueuse

Un des projets ayant marqué l’histoire de notre organisation comptant aujourd’hui plus de 2 200 employés est sans contredit la fusion, en 1998, de trois grandes commissions scolaires dans le but de ne former qu’une seule entité, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Ce regroupement organisationnel, impliq...

Voir plus

Une mise en commun d’efforts porte fruit pour des jeunes du primaire

Le 11 octobre 2009, un incendie rafle presqu’entièrement l’école primaire Le Roseau. Les 300 élèves et le personnel de l’école ont dû être relogés à l’école La Source, l’ancienne école Jacques-Cartier, située dans le secteur sud de Chicoutimi. Quelques...

Voir plus

Un concept d’école novateur pour développer la motivation et la créativité des jeunes

Plus récemment, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a mis de l’avant un concept d’école novateur et ouvert sur le monde, le projet Au Millénaire, rattaché à l’école Médéric-Gravel, à La Baie.

<...

Voir plus

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 1Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 2Commission scolaire des Rives-du-Saguenay - image 3

Progression de la formation professionnelle

Au cours des prochains mois et années, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a l’intention de déployer l’énergie et les ressources nécessaires pour faire progresser le secteur de la formation professionnelle. Elle souhaite actualiser certains de ses programmes et accroître son offre de services afin de répondre aux besoins changeants du marché de la main-d’œuvre.

Pour faire progresser le secteur de la formation professionnelle, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay souhaite sensibiliser le ministère de l’Éducation à l’importance de revoir le programme de formation en fonderie, un domaine qui a considérablement évolué depuis sa création à la fin des années 70. Déjà, des démarches ont été réalisées auprès d’entreprises afin de répondre adéquatement aux besoins actuels en embauche. Le recrutement de clientèles à l’international, l’instauration de programmes favorisant les stages à l’étranger pour nos élèves, la valorisation de la formation professionnelle et l’implantation de nouvelles technologies nous permettant d’offrir de la formation à distance contribueront également à assurer la pérennité de nos programmes en formation professionnelle.

Communautés d’apprentissage professionnelles

De plus en plus, le monde de l’éducation doit être à l’affût des nouveautés pédagogiques afin de favoriser la réussite des élèves, jeunes et adultes. La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et son personnel misent sur une ouverture à des pratiques pédagogiques renouvelées. La mise en place de communautés d’apprentissage professionnelles (CAP) au sein des équipes-écoles est accueillie de façon très positive par le personnel qui les perçoivent comme une source de croissance professionnelle.

Les communautés d’apprentissage professionnelles (CAP), qui impliquent plusieurs de nos écoles, permettent à nos intervenants de discuter de leur vision respective, de leurs pratiques, de prendre la parole, de partager des buts communs, de développer un sentiment de partage et d’élaborer des projets conjointement pour améliorer la persévérance et le succès scolaires des élèves. La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a l’intention de soutenir cette démarche au cours des prochaines années.

Mise en place de différentes stratégies de recrutement

En raison d’une importante décroissance de sa clientèle, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS) doit mettre en place différentes stratégies de recrutement de clientèle, notamment auprès de jeunes de niveau secondaire et en formation professionnelle.  La CSRS a vu sa clientèle diminuer d’environ 5 000 élèves, de 1998 à 2008. Depuis trois ans, cette tendance s’est renversée avec l’arrivée de nouvelles familles et un taux de natalité un peu plus élevé dans la région.

En 2017-2018, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a l’intention de bonifier l’offre de services faite aux jeunes du secondaire inscrits au parcours général régulier. Nous constatons un exode grandissant de notre clientèle vers le privé dans ce secteur.   

Les programmes et projets pédagogiques particuliers (Sport-Arts-Études, PEI, profil Excellence, Citoyenneté responsable, etc.) se portent bien. Toutefois, force est de constater que le parcours général régulier offert aux élèves du secondaire qui ne souhaitent pas s’inscrire dans un programme particulier manque d’originalité et de diversité et doit être adapté aux intérêts et aux besoins des jeunes d’aujourd’hui.